Hella S. Haasse
Viser les cygnes

 

La dormeuse

La dormeuse blogue

La dormeuse blogue 2

La dormeuse blogue 3

La dormeuse, encore

Christine Belcikowski. Publications

Christine Belcikowski. Publications 2

La dormeuse tumble

Le style Adrien Goetz

Adrien Goetz, Intrigue à Versailles

Quand Sacha Guitry parle de La Fontaine

La Fontaine et les lapins

Adrien Goetz et Karen Knorr, Le soliloque de l'empailleur

D'une photo l'autre

Les Vaches de Rosa Bonheur

La fin de Leibniz

La forme du chemin

Philippe Batini, La sentinelle du Danube

Alain Lemosse, Constructions

Adrien Goetz, Le style Marie-Antoinette

Kenneth Grahame, Le Vent dans les Saules

Riverland

Elisée Reclus, Histoire d'un ruisseau

Orhan Pamuk, Istanbul Souvenirs d'une ville

Emili Rosales, La Ville Invisible

Kant, la nuit et la loi morale

Inventaires, Nerval, Spinoza

Adrien Goetz, Intrigue à l'anglaise

Gilbert Durand, Le retour du mythe (1)

Gilbert Durand, Le retour du mythe (2)

Gilbert Durand, Le retour du mythe (3)

Affamées : Séraphine Louis et Camille Claudel

Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, Aya de Yopougon

Jean Bollack relit Parménide

Adrien Goetz, Ingres Collages

Véronique Burnod, La Dormeuse disparue

Michel Nuridsany, Le secret de Watteau

Dimitri Merejkovski, Léonard de Vinci et le visage du Christ

Orhan Pamuk, Le livre noir

L'appel du chemin

Naguib Mahfouz et la trilogie du Caire

Walter Benjamin, Le conteur

Philippe Batini, Images numériques

Robinson Crusoé

Joseph-Laurent Olive, Mirepoix An II

Heidegger et le principe de raison

Adrien Goetz, A bas la nuit !

Fureurs

Gérard de Nerval & la légende de Nicolas Flamel

Diogène Laërce, La vie des philosophes

Denis Guénoun, Hypothèses sur l'Europe

Quentin Meillassoux, Après la finitude

Israel Rosenfield, Image du corps et proprioception

Pierre Hadot, La philosophie comme manière de vivre

Alicia Dujovne Ortiz, Dora Maar photographe et peintre

François Jullien, Le Nu impossible

Michel Henry, Sur Kandinsky

Maria Zambrano, Graines dans mes poches

Les pierres de Venise

Hermann Broch, Remarques sur la psychanalyse

Hans Lipps, Logique et herméneutique

Adieu, vives clartés

Les modillons de Mirepoix

Gabriel Fauré, né à Pamiers

Frédéric Soulié, Les Mémoires du diable

Mon ruisseau

Pierre Bayle, enfant du Carla

Raymond et Marie-Louise Escholier

Hotaru

Hermann Broch : Poésie et pensée, deux voies de la connaissance

Maison du docteur Blanche vs rue de la Vieille-Lanterne

Jean-Luc Seigle, Un souvenir de Jacques-Louis David

Fleurs et légumes

Sebastiano Vassali, La bibliothèque de Virgile

Léo Strauss, Nihilisme et politique

Hans-Georg Gadamer, La méthode de l'herméneutique

Adrien Goetz, Une petite Légende dorée (1)

Une petite Légende dorée (2)

Adrien Goetz, La Dormeuse de Naples

Hans-Georg Gadamer, La parole est comme la lumière

La tâche de l'herméneutique dans le cas de l'art

Didier Franck, L'attente

Interprétations phénoménologiques d'Aristote

Le retournement de la sphère

Hella S. Haasse, Viser les cygnes

O Bilbao !

Le jour se lève

...

La Maison-Dieu

Silènes

...

Email

 

Photo, Hella Haasse

Hella S. Haasse
Cliché réalisé par Marianne van den Boogaard

 

Dans les premières pages de Viser les cygnes, Hella S. Haasse rapporte une étrange série de choses vues. Résidant alors dans le Val d'Oise, l'écrivain se rend par le train à Leyde, Pays-Bas.

 

Entre Chantilly et Creil, je regardai par la vitre, en direction des frondaisons touffues de la forêt d'Orry. Dans une trouée, j'aperçus quelque chose qui retint d'emblée mon attention.

Un tireur à l'arc était en train de s'entraîner ; en soi, rien d'extraordinaire dans une région où le tir est, depuis le Moyen-Age, l'un des sports favoris. Mais, en général, on s'exerce conformément au règlement, sur l'un de ces terrains que possède la plus petite localité, et non pas en pleine nature. L'enclos, entouré d'arbres sur trois côtés, était couvert d'herbes et de buissons bas. L'homme portait une culotte de cheval et des bottes, et était coiffé d'un bonnet rouge. Il tournait le dos à la voie ferrée et tendait son arc, imposant et lourd, avec lenteur.

Je n'eus pas le temps d'apercevoir la cible. Mais l'image d'une concentration intense dans l'attitude et le geste se fixa dans mon esprit. Ce tireur à l'arc semblait personnifier quelque chose qui me concernait.

 

Après Bruxelles, l'écrivain discute avec deux jeunes Anglaises qui se rendent en Bavière afin de visiter Neuschwanstein, château édifié par Louis II en l'honneur de Lohengrin, le Chevalier au Cygne.

Emblême figurant à Neuschwanstein

Entre La Haye et Leyde, je me levai pour enfiler mon manteau et sortir ma valise du filet à bagages. Sous la lumière de midi, je voyais les prairies bosselées de taupinières. Entre les joncs et le bord d'un fossé on distinguait quelque chose de blanc : c'était le cadavre d'un cyne, les ailes déployées, tachées de sang. A plusieurs mètres de là, du duvet et des plumes étaient encore accrochés aux buissons.

Je frissonnai, tant cette image me bouleversa. Je repensai au tireur de la forêt d'Orry, à la flèche sur l'arc tendu. Entre l'archer et le cygne mort, il y avait un lien qui ne relevait pas de l'ordre normal des choses.

Viser les cygnes, couverture de l'ouvrage

Entre l'archer et le cygne mort, il y a un lien, en l'occurrence un carnet de bal romantique :

Un jour, ma mère me fit cadeau d'un objet qu'elle-même avait reçu de sa mère pour ses vingt et un ans. Reliés entre deux minces plaques d'argent, de forme ovale, six feuillets d'ivoire peuvent se déployer en éventail. Sur la plaque du dessus est gravé un cygne, surmonté d'une couronne à cinq pointes. Le cygne ne glisse pas sur l'eau. Il est représenté de profil...

 

Dans Viser les cygnes, Hella S. Haasse explore un réseau de corrélations qui incluent mystérieusement l'histoire de sa famille, et la sienne propre.

J'avais reçu un certain nombre de signaux non négligeables, qu'il me fallait interpréter.

L'écrivain développe la dite interprétation de façon passionnante. Comment accorder l'image de l'archer et celle du cygne ? Entre ajuster un tir et comprendre, dit Hella S. Haasse, il y a comme une analogie.

 

Hella S. Haasse, Viser les cygnes, Actes Sud/Leméac, 2002
Récit traduit du néerlandais par Annie Kroon.

2004