Christine Belcikowski

Publications 4

Qu'est-ce que le bien ?

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

aristote_savants_arabes.jpg

Ci-dessus : Aristote et les savants arabes. Enluminure du Kitab Mukhtar al-Hikam wa-Mahasin al-Kilam d'Al-Mubashir. XIIIe siècle. Ms Ahmed III 3206. Topkapi Museum. Istanbul

On raconte à propos du calife Al-Ma'mûn, né à Bagdad le 13 septembre 786, mort à Tarse le 9 août 833, fils du calife Hârûn ar-Rachîd (celui des contes des Mille et Une Nuits), qu'il a vu un jour Aristote en rêve et qu'il lui a demandé ce qu'est le bien.

« Al-Ma’mûn vit, dans son rêve, un homme de teint blanc tirant vers le rouge, avec un large front, des sourcils qui se touchent, une tête chauve, des yeux bleu sombre et de beaux traits, assis sur son siège. Al-Ma’mûn dit : « J’étais, en face de lui, rempli de crainte. Je lui demandai : Qui es-tu ? Il dit : “Je suis Aristote”. Je fus enchanté de me trouver avec lui et je lui demandai : »

« Qui es-tu ?
Il dit :
— Je suis Aristote, le Sage.
Je fus enchanté de me trouver avec lui et je lui demandai :
— Ô philosophe, puis-je te questionner ?
— Questionne.
— Qu'est-ce que le bien ?
— Ce qui est conforme à l'esprit.
—Et ensuite ?
— Ce qui est bien selon la Loi.
— Et ensuite ?
— Ce qui est bien selon l'opinion des gens.
— Et ensuite ?
— Il n'y a pas d'ensuite.» 1

1. Ibn an-Nadîm : Al-Fihrist [Le Catalogue]. G. Flügel (édit.). Leipzig. 1881-1882. Vol. II, p. 243. Cité par Ahmed Djebbar. In L'âge d'or des sciences arabes, p. 18. Le Pommier. 2013.

Que reste-t-il ?

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

Un homme tombe par la fenêtre,
une femme meurt de chagrin.
Qui a volé la vue du Grand Canal
dans la maison désertée ?
Où a coulé, n’en quelle mer,
le trois-mâts qui roulait
au dos d’un jeu de cartes
d’avant-guerre ?
Que reste-t-il
de l’air d’Anton Karas,
qu’ils écoutaient le soir
à la clarté des lampes ?
Que reste-t-il
d’une séance de cinéma
si chère aux amants d’autrefois ?
Dein ist mein ganzes Herz,
Tien est mon cœur tout entier.
Amants, heureux amants,
aujourd’hui disparus…

Classé dans : Poésie Mots clés : aucun
Fil RSS des articles