La maison nº 36 de la rue de Pénitents blancs au XVIIe et au XVIIIe siècle

penitents_blancs_36.jpg

Située à Mirepoix au nº 36 de la rue des Pénitents blancs, contiguë à l’ancienne chapelle des Pénitents blancs, cette maison n’a aucun caractère historique connu. Mais, quoique largement transformée au fil du temps, elle date du XVIIe siècle au moins, et l’on m’a demandé s’il était possible d’en éclairer l’histoire. Je m’y suis essayée, et voici le résultat de quelques recherches, entreprises pour l’essentiel dans les compoix de 1666 et de 1766, ainsi que dans les registres de la paroisse Saint Maurice.

1. En 1666, la maison de Jean Chaubet, maréchal

chaubet_1666.jpg

Extrait du compoix de Mirepoix de 1666. Lot nº 1262.

« Jean Chaubet, maréchal, tient une maison en plancher au faubourg de la porte del Rumat ; y a un patu et un jardin. Confronte d’auta l’église et jardin des pénitents blancs, cers Pierre Roubier, midi la rue del Rumat, aquilon François Tournier et le jardin des pénitents. Contient vingt et une cannes, estimé quinze cannes faible, six cannes passe faible ; patu quatre cannes faible ; jardin xxx rusquet bonne. De compoix, une livre deux sols. »

chaubet_1666_2.jpg

Le compoix de 1666 n’est assorti d’aucun plan. Dressé par les soins d’Alain Marmion, le plan reproduit ci-dessus peut être consulté sur le site marmion.info, dans la section Relevés/Mirepoix. Compoix du 17ème. 1666. Plan interactif de la ville.

En 1666, Jean Chaubet, maréchal, tient à l’actuel nº 36 de la rue des Pénitents blancs, alors « au faubourg de la porte del Rumat », le lot nº 1262, comprenant, comme indiqué ci-dessus, maison en plancher, patu et jardin.

chaubet_mariage.jpg

6 septembre 1655. Mariage de Jean Chaubet et de Magdeleine Villenave. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1597-1658). Document 1NUM6/5MI662. Vue 271.

Natif de Villeneuve d’Olmes, fils de Guillaume Chaubet, « fabre » (forgeron), et de Guillelme Fabre, Jean Chaubet épouse en première noces, Françoise Reboul ; puis en secondes noces, le 6 septembre 1655 à Mirepoix, Magdeleine Villenave, fille de François Villenave, maître poudrier, et de Marguerite Alary. Françoise Chaubet, fille du premier mariage de Jean Chaubet, épouse en 1666 François Saurel, natif de Puivert, compagnon ferrant à Mirepoix.

2. En 1766, la maison de Magdeleine Sabatier, veuve et héritière de Joachim Mir, maître maréchal

sabatier_1766.jpg

Compoix de 1766. Volume 1, page 47.

Magdeleine Sabatier, veuve et héritière de Joachim Mir, habitante de la présente ville de Mirepoix tient
Premièrement, vingt-six cannes un quart maison ou autre couvert, quatre vingt six cannes un quart jardin et quarante-neuf cannes trois quarts gravier al Bascou. Confronte d’auta le ruisseau de Countirou, midi le communal del Bascou, cers et midi et restant d’auta Paul Arnaud, dudit midi ledit communal, cers Jeanne Marie Bram ? et d’aquilon Jacques Gautier. Estimé en tout vingt et une livres directe, alivré quatorze sols ci.
Plus et finalement trente-deux cannes maison et onze cannes jardin à la rue des pénitents blancs. Confronte d’auta en deux endroits et petite partie d’aquilon l’église et patu des des Pénitents blancs, midi ladite rue, cers Germain Giret, et d’aquilon François Février, meunier. Estimé en tout quarante deux livres directe. Alivré une livre huit sols. »

bascou.jpg

Compoix de 1766. Plan 2. Moulon de la rue Cambajou, porte del Rumat, rue Paraulettes, rue Caramaing, rue Saint-Amans, le Bascou, Lille et partie du faubourg d’Amont. Lot nº 24.

bascou3.jpg

Ci-dessus : al Bascou en 1766, façade de la maison correspondant au lot nº 24.

sabatier_1766_2.jpg

Compoix de 1766. Plan 2. Moulon de la rue Cambajou, porte del Rumat, rue Paraulettes, rue Caramaing, rue Saint-Amans, le Bascou, Lille et partie du faubourg d’Amont. Lot nº 139.

En 1766, Magdeleine Sabatier, veuve et héritière de Joachim Mir, maréchal, tient à Mirepoix les lots nº 24 et nº 139 du plan 2. Sis au Bascou, aujourd’hui place du Rumat, le lot nº 24, qui comprenait alors, à proximité de l’affachoir 1Cf. Christine Belcikowski. Al Bascou, la maison de l’écorcheur. et du planel de Brau 2Cf. Christine Belcikowski. A Mirepoix. Le planel de Brau., maison, jardin et gravier au bord du Countirou, se trouvait probablement dédié à l’activité de Joachim Mir, maître maréchal. Sis rue des Pénitents blancs, autrement appelée rue del Rumat, le lot nº 139 constituait la résidence de la famille Mir-Sabatier. Il s’agit là de la maison et du jardin qui appartenaient en 1666 à Jean Chaubet. Manque le patu mentionné en 1666, ensuite disparu. La maison jouxte en 1666 la chapelle des Pénitents blancs 3Cf. Christine Belcikowski. A Mirepoix. Le moulon des Pénitents Blancs ; Monseigneur de Lévis Ventadour, fondateur de la chapelle des Pénitents Blancs à Mirepoix ; La décoration de l’ancienne chapelle toulousaine des Pénitents Blancs., créée en 1661 par Monseigneur de Lévis Ventadour, évêque de Mirepoix, en même temps que le séminaire, situé en face dans la même rue. Le lot nº 137, correspondant à la chapelle, se trouve ainsi décrit dans le compoix de 1766 :

« La chapelle de la confrérie de MM. les Pénitents blancs, autres couverts, patu et jardin, tout joignant, contenant ladite église et couvert soixante quatorze cannes, patu vingt et une cannes, et le jardin quatre-vingt-six cannes, confrontant le tout d’aouta et midi Maître Alexandre Ladet et Paul Combes, midi la rue de la porte del Rumat, cers en deux endroits et petite partie du midi Magdeleine Sabatier, audit cers François Février, aquilon la rue du coin de Loubet. » 4Compoix de 1766, p. 204.

3. La famille Mir-Sabatier

mir_joachim_bapteme.jpg

21 novembre 1685. Baptême de Joachim Mir, fils d’Arnaud Mir, maréchal, et de Catherine Lafage. Parrain, Joachim Mir, de la paroisse de Lafage. Marraine, Antoinette Calvet, de la paroisse de Lafage. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1680-1685). Document 1NUM2/5MI663. Vue 209.

Baptisé à Mirepoix le 21 novembre 1685, Joachim Mir, maître maréchal, est fils d’Arnaud Mir, maître maréchal, et de Catherine Lafage.

Arnaud Mir, né à Lagarde, s’est marié trois fois : le 28 mars 1666 à Laroque d’Olmes, avec Bernard Cesse ; le 17 avril 1668 à Laroque d’Olmes encore, avec Jeanne Croux, dont Alexandre Mir et Jeanne Mir ; en juillet 1684 à Mirepoix 525 juillet 1684. Contrat de mariage. Étude Maître Vidalat. Archives dép. de l’Ariège. 5E 1565. Folio 105., avec Catherine Lafage, née à Lafage, fille de Jean Lafage, maître chirurgien, et d’Antoinette Calvet. Plus tard veuve d’Arnaud Mir, Catherine Lafage épouse en secondes noces 6Mariage de Catherine Lafage et de Jean Maris. Archives dép. de l’Aude. Lafage (1683-1792 !). Document 100NUM/AC184/1E1. Vue 34., le 7 juillet 1699 à Lafage, Jean Maris, maître maréchal à forge. Elle meurt à l’âge de soixante-dix ans, le 2 janvier 1738 à Lafage. 7Sépulture de Catherine Lafage. Archives dép. de l’Aude. Lafage (1737-1774). Document 100NUM/5E184/1. Vue 9.

sabatier_magdeleine_bapteme.jpg

18 juin 1689. Baptême de Magdeleine Sabatier. Parrain, Messire Pierre de Montfaucon. Marraine, Demoiselle Magdeleine d’Escala. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1686-1691). Document 1NUM3/5MI663. Vue 114.

mir_sabatier_mariage.jpg

17 mai 1712. Mariage de Joachim Mir et de Magdeleine Sabatier. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 286.

Le 17 mai 1712, alors âgé de vingt-sept ans, Joachim Mir épouse à Mirepoix Magdeleine Sabatier, vingt-trois ans, baptisée le 18 juin 1689 à Mirepoix, fille de Jean Sabatier, tailleur d’habits, et de Paule Dufaut. On remarque sur l’acte de mariage que Jean Sabatier, père de la mariée, sait signer et assortit sa signature du motif passementé dont usent la plupart des artisans de son temps 8Cf. Christine Belcikowski. Floraison de signatures à motif passementé dans les années 1710 à 1730., tandis que Joachim Mir, le nouveau marié, ne signe pas.

Joachim Mir et Magdeleine Sabatier auront ensemble neuf enfants :

  • 1. 27 avril 1713. Baptême de Jacques Mir. Parrain, Jacques Mir, maître maréchal. Marraine Anne Sabatier. Personne ne sait signer. 9Baptême de Jacques Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 300.
  • 2. 15 décembre 1714. Baptême de Françoise Mir. Parrain, autre Jacques Mir. Marraine, Françon Darmaigniac (qui signe) 10Baptême de Françoise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 322.. Françoise Mir meurt le 15 janvier 1715 à l’âge d’un mois. 11Sépulture de Françoise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 322.
  • 3. 28 mai 1718. Baptême d’Anne Mir. Parrain, Jean Sabatier, cordonnier. Marraine, Anne Bauzil 12Baptême d’Anne Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue366.. Anne Mir apparaît en tant que veuve de Julien Lecheau dans le compoix de 1766.
  • ,4. 6 novembre 1720. Baptême de Louise Mir. Parrain, Germain Lafage maître charpentier. Marraine, Magdeleine Tourrette, femme de Louis Sabatier, maître vitrier. 13Baptême de Louise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 408.
  • 5. 20 juin 1723. Baptême de Jean Pierre Mir. Parrain Jean Pierre Sauvel maître serrurier. Marraine Paule Sabatier. 14Baptême de Jean Pierre Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 10.
  • 6. 5 septembre 1724. Baptême de Guillaume Mir. Parrain, le sieur Guillaume Sabatier. Marraine, Marie Rouger. 15Baptême de Guillaume Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 33.
  • 7. 1er janvier 1729. Baptême de Paule Mir. Parrain, Géraud Jordy, maître tailleur. Marraine, Paule Defaut. 16Baptême de Paule Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 104.
  • 8. 5 mars 1730. Baptême de Pierre Mir. Parrain, Pierre Arcizet, maître charpentier. Marraine, Marie Gaubert. 17Baptême de Pierre Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 132.
  • 9. 22 septembre 1734. Baptême de Jean Mir. Parrain, Jean Sabatier. Marraine, Jeanne Maris 18Baptême de Jean Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 247.. Le 8 janvier 1759, Jean Mir épousera à Auriol, dans le Bouches du Rhône, Thérèse Pascal, née le 15 octobre 1735, fille de Jean Baptiste Pascal et de Marguerite Janselme.

mir_joachim_deces.jpg

20 avril 1739. Sépulture de Joachim Mir. Archives dép.de l’Ariège. Mirepoix (1736-1741). Document 1NUM1/5MI664. Vue 112.

Joachim Mir meurt le 26 avril 1739 à l’âge de cinquante ans. Magdeleine Sabatier, sa veuve, est âgée alors de cinquante ans. On ne sait si Jacques, né en 1713 ; Jean Pierre, né en 1723 ; Guillaume, né en 1724 ; Pierre, né en 1730, ont repris le métier de maréchal, car on ne trouve aucune trace d’eux dans le registre paroissial de Mirepoix. Jean Mir en revanche, né en 1734, a repris la maréchalerie à Auriol, dans les Bouches du Rhône, à partir de 1757. On le sait par son acte de mariage à Auriol.

mir_jean_mariage.jpg

8 janvier 1759. Mariage de Jean Mir et de Thérèse Pascal à Auriol. Archives dép. des Bouches du Rhône.

En 1766, âgée maintenant de soixante-dix-sept ans, Magdeleine Sabatier, demeure héritière du nº 24 de la rue des Pénitents blancs et nº 139 du Bascou. Après cette date, on ne trouve pas d’acte de décès de Magdaleine Sabatier dans le registre paroissial de Mirepoix. La vieille dame est sans doute morte ailleurs. En date du 1er mai 1782, le registre paroissial mentionne le décès de [blanc] Mir, maréchal, âgé de vingt-huit ans. Il ne peut s’agir là d’un fils de Joachim Mir, décédé en 1739. Peut-être un petit-fils du même Joachim Mir ? Le reste de la famille de Joachim Mir s’est à l’évidence déplacé ailleurs.

La consultation du rôle des contributions de 1791 montre qu’al Bascou, l’ancien lot nº 24 du compoix de 1766, désormais enregistré en C 212, n’est plus occupé par personne. Rue des Pénitents blancs, l’ancien nº 139, enregistré, lui, en C 113, se trouve inoccupé également. On constate le même abandon sur le rôle de la population de Mirepoix en 1800. Le sort de la maison nº 36 de la rue de Pénitents blancs, à partir du XIXe siècle, relève d’une autre histoire.

References   [ + ]

1. Cf. Christine Belcikowski. Al Bascou, la maison de l’écorcheur.
2. Cf. Christine Belcikowski. A Mirepoix. Le planel de Brau.
3. Cf. Christine Belcikowski. A Mirepoix. Le moulon des Pénitents Blancs ; Monseigneur de Lévis Ventadour, fondateur de la chapelle des Pénitents Blancs à Mirepoix ; La décoration de l’ancienne chapelle toulousaine des Pénitents Blancs.
4. Compoix de 1766, p. 204.
5. 25 juillet 1684. Contrat de mariage. Étude Maître Vidalat. Archives dép. de l’Ariège. 5E 1565. Folio 105.
6. Mariage de Catherine Lafage et de Jean Maris. Archives dép. de l’Aude. Lafage (1683-1792 !). Document 100NUM/AC184/1E1. Vue 34.
7. Sépulture de Catherine Lafage. Archives dép. de l’Aude. Lafage (1737-1774). Document 100NUM/5E184/1. Vue 9.
8. Cf. Christine Belcikowski. Floraison de signatures à motif passementé dans les années 1710 à 1730.
9. Baptême de Jacques Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 300.
10. Baptême de Françoise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 322.
11. Sépulture de Françoise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 322.
12. Baptême d’Anne Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue366.
13. Baptême de Louise Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1699-1722). Document 1NUM6/5MI663. Vue 408.
14. Baptême de Jean Pierre Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 10.
15. Baptême de Guillaume Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 33.
16. Baptême de Paule Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 104.
17. Baptême de Pierre Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 132.
18. Baptême de Jean Mir. Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix (1722-1736). Document 1NUM7/5MI663. Vue 247.

2 réponses sur “La maison nº 36 de la rue de Pénitents blancs au XVIIe et au XVIIIe siècle”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *