Christine Belcikowski

Publications 4

1830. La guerre des Demoiselles. Une querelle plus ancienne

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

En 1827, suite à la publication du Code forestier, qui, afin de préserver les droits des grands propriétaires et de réserver à l'industrie la production du charbon, interdit aux paysans le pâturage et réduit sévèrement l'usage des forêts, en particulier les droits de ramassage de bois, de coupe, de marronnage, de chasse, de pêche et de cueillette, les habitants de la vallée de Massat (Ariège), puis ceux du département de l'Ariège tout entier, se soulèvent, et, déguisés en Demoiselles, ils s'en prennent aux gardes forestiers, gendarmes, charbonniers, et maîtres de forge. La guerre des Demoiselles durera jusqu'en 1832, puis, de façon plus sporadique, jusqu'en 1872.

demoiselles1.jpg

Ci-dessus : document exposé [sous plastique] le 14 novembre 2018 aux Archives départementales de l'Ariège, lors de l'anniversaire de l'association des Amis des Archives de l'Ariège.

« Les insurgés de la commune de Massat au prélat de l'Ariège

Nous, insurgés sous le masque de femmes dites Demoiselles, Garchat, curé de Massat, et Ferréol [?] Soulan, ont eu l'imprudence de prêcher contre nous. Lesdites paroisses vous ont écrit diverses fois. Vous êtes inexorables, mais nous saurons leur enseigner leur manière de prêcher leur fanatisme en renouvelant la leçon qui fut donnée au clergé et à la noblesse en 1793. Leurs presbytères seront écroulés et brûlés, leurs mobiliers pillés et brûlés, leurs personnes écartelées, leurs meubles seront envoyés par les paroisses de l'arrondissement pour mieux donner l'exemple. Cinq jours de temps vous sont donnés, comme dirait le prophète de Ninive. Sinon, nous saurons les changer, et tout soit dit. »
Signé : le chef des Demoiselles, [lacune] Anne Grané, Massat. 1er mars 1830.

demoiselles2.jpg

Ci-dessus : Jean-Charles Bernardini. La Guerre des Demoiselles, BD éditée en 1983 par le Centre culturel de Foix.

À lire aussi :
Christine Belcikowski. Prodrome de la guerre des Demoiselles. Assassinat de deux gardes forestiers du citoyen Lafont Sentenac, attribué aux habitants de Boussenac.

Classé dans : Histoire Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot wyjx ?

Fil RSS des commentaires de cet article