Christine Belcikowski

Publications 4

Arvigna au XVIIIe siècle. Liste des propriétaires au hameau de Languit

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

arvigna_languit4.jpg

Ci-dessus : à Arvigna, le hameau (1) de Languit sur la carte de l'état-major datée de 1820-1866. Le cercle tracé sur la carte signale les maisons de la famille Barrière et celle des Hers de Jean Roubichou, ancien baillif.

Le compoix d'Arvigna au XVIIe siècle comptait au mazage de Languit huit propriétaires : Jean Roubichou, baillif ; Maître Pierre Barrière, notaire royal ; Jean et Pierre Barrière, frères ; Pierre Mirouze ; Guilhaume Mirouze ; Hers de Guilhaume Mirouze ; Arnaud Mirouze ; Guilhalme Mirouze, femme de Gailhaud Cabanié.

Le compoix du même Arvigna au XVIIIe siècle ne compte plus au hameau de Languit que six propriétaires : Antoine Barrière, marchand ; Hers de Maître Ambroise Barrière, notaire ; François Barrière, bourgeois ; Hers de Jean Roubichou, ancien baillif ; Mathieu Mirouze, premier consul ; Jammes Mirouze Monine. La propriété s'est donc concentrée. Elle demeure en tout cas l'apanage des descendants des familles déjà implantées à Languit au XVIIe siècle. Point d'entrants nouveaux.

Languit, au XVIIe siècle, comprenait deux maisons en plancher st six en solier. Le même Languit, au XVIIIe siècle, comprend désormais neuf maisons en plancher. Le bâti s'est manifestement enrichi. L'altitude des toits s'est élevée. L'aspect du hameau s'en trouve modifié. Au moins visuellement, il a gagné en relief.

Petit lexique utile

  • mazage : hameau
  • auta : est
  • cers : ouest
  • midi : sud
  • aquilon : nord
  • solier, sotoul : rez-de-chaussée sans étage
  • plancher : étage
  • patu : cour découverte
  • ferratjat : champ de luzerne
  • pezeil ou pezein : pisé
  • canne² : 1,784 m²
  • Hers : héritiers
  • baillif : baille, bailli, maire.

Voici la liste des propriétaires à Languit, relevée dans le compoix d'Arvigna daté de 1754 2. Comme précédemment dans l'article intitulé Arvigna au XVIIe siècle. Liste des propriétaires au mazage de Languit, je n'ai conservé dans la liste ci-dessous que les mentions relatives au bâti et à ses entours immédiats.

1. Le Sieur Antoine Barrière, marchand (vue 10)

  • Maison en plancher, 70 cannes, et ferratjat.
    Confronts : d'auta, midi et cers, un passage pour les Hers de Maître Ambroise Barrière tant seulement ; d'aquilon lesdits Hers et un petit indivis, 4 cannes.
  • Maison en plancher, 78 cannes, et pezein, 22 cannes, jardin, aire.
    Confronts : d'auta et midi, le Sieur François Barrière, bourgeois ; cers, Hers de'Ambroise Barrière ; d'aquilon, un passage pour lesdits hers tant seulement.

2. Hers de Maître Ambroise Barrière, notaire (vue 15)

  • Maison en plancher, 40 cannes, cabanat, 5 cannes et demie, patu, 19 cannes, et ferratjat.
    Confronts : d'auta, en pointe, un passage ; midi, le Sieur Antoine Barrière, ledit passage et un petit indivis, 4 cannes, où sont les fours ; cers, ledit passage pour servir auxdits hers pour aller au sol, jardin et ferratjat, et ledit Sieur Antoine Barrière ; aquilon, le Sieur François Barrière, bourgeois.
  • Jardin et aire au même lieu.
    Confronts : d'auta, le Sieur Antoine Barrière ; midi, le Sieur François Barrière ; cers, les tenanciers (Hers de Maître Ambroise Barrière) ; aquilon, un passage pour lesdits Barrière.
  • Patu pour faire le fumier, 12 cannes.
    Confronts : d'auta, le Sieur François Barrière ; midi, le Sieur Antoine Barrière ; cers et aquilon, le passage pour lesdits tenanciers et ledit Sieur Antoine Barrière.

3. Le Sieur François Barrière, bourgeois (vue 19)

  • Maison en plancher, 50 cannes, avec sortie et ferratjat.
    Confronts : d'auta et aquilon, les rues ; midi, un passage et hers de Maître Ambroise Barrière, notaire ; cers, ledit passage pour lesdits hers de Maître Barrière et pour le Sieur Antoine Barrière.
  • Maison en plancher, 30 cannes et demie, sol et jardin.
    Confronts : d'auta, la rue ; midi, le Sieur tenancier (François Barrière) ; cers, le Sieur Antoine Barrière et Hers de Maître Ambroise Barrière, le passage pour ledit Antoine Barrière et Hers d'Ambroise Barrière ; aquilon, en pointe, ledit passage et la rue.

4. Hers de Jean Roubichou, ancien baillif (vue 22)

  • Maison haute, 33 cannes, et autre maison en plancher, 15 cannes, et autre maison en pezein, 21 cannes, avec sortie, sol, jardin et pré.
    Confronts : d'auta, hers de Jean Roubichou Micheu ; midi, Mathieu Mirouze et Hers de Pierre Mirouze ; cers, la rue ; aquilon, fossé ou ruisseau pour recevoir les eaux.

5. Mathieu Mirouze, premier consul (vue 25)

  • Maison en plancher, 31 cannes et demie, cabanat, 18 cannes et demie, sortie, aire, jardin et pré.
    Confronts : d'auta, Hers de Pierre Mirouze ; midi, Hers de Jean Roubichou, ancien baillif, un fossé mural entre deux et de moitié avec passage ; cers, Jammes Mirouze, et aire par indivis entre ledit Jammes, Hers de Pierre Mirouze et Hers de Jean Roubichou Micheu ; aquilon, lesdits Hers par indivis, lesdits Hers Roubichou Micheu, et Jean Rescanière Provençal.

6. Jammes Mirouze Monine (vue 26)

  • Maison en plancher, 13 cannes et demie, patu.
    Confronts : d'aouta, Mathieu Mirouze ; midi, un passage ; cers, Hers de Pierre Mirouze ; aquilon, indivis entre le tenancier (Jammes Mirouze) et lesdits Hers.

arvigna_languit5.jpg

Ci-dessus : vue du hameau de Languit sur la carte « napoléonienne » de 1846. Le cercle tracé sur la carte signale les maisons de la famille Barrière et celle des Hers de Jean Roubichou, ancien baillif.

arvigna_languit6.jpg

Ci-dessus : vue du hameau de Languit sur la carte IGN.

À suivre. L'enquête continue au XVIIIe siècle avec une tentative de généalogie de la famille Barrière...

-----

À partir du XVIIIe siècle, l'usage du mot hameau supplante celui de l'ancien mot « mazage ».

2. Archives dép. de l'Ariège. Nouveau compoix. Document 179EDT/CC1. Arvigna (1754).

Classé dans : Histoire Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot kfsj ?

Fil RSS des commentaires de cet article