Le moulin de Besset

 

Le Pays d’Art et d’Histoire proposait cet après-midi, sous la conduite de Marina Salby, une balade du canal des moulins. J’ai participé à la balade, en famille. J’ai aimé cette après-midi de grand air et d’histoire, baignée par les rayons d’or du soleil d’octobre.

Après avoir évoqué la prise d’eau de Robinson, créée à une date, sans doute très ancienne, qu’on ignore, située sur l’Hers en amont de Mirepoix dans une gravière, malheureusement interdite de visite aujourd’hui , Marina Salby, guide conférencière du Pays d’Art et d’Histoire, nous a conduits des bords du canal, tel qu’on peut le voir au Mayrial, du côté du stade, jusqu’au moulin de Besset, aux abords duquel le canal jadis rejoignait l’Hers.

Après une station rue du Béal devant l’ancien moulin « d’embas », nous gagnons par le sentier qui chemine au bord de l’ancienne voie ferrée, puis en passant sous le petit pont qui enjambait jadis le canal, le site de l’ancien moulin de Besset.

 

Comme les deux moulins du « moulon où sont les moulins » 1Cf. La dormeuse blogue 3 : Le moulon où sont les moulins. à Mirepoix, le moulin de Besset, jusqu’en 1792, est demeuré propriété des seigneurs de Lévis Mirepoix, qui prélevaient un droit sur l’usage du dit moulin. Il se peut, note Jacques Gironce, qu’au XVIe siècle, ce moulin ait appartenu à Philippe de Lévis, évêque de Mirepoix.

 

Le blason, d’or à trois chevrons de sable, qui surmonte la porte d’entrée du moulin, est, comme on voit, en forme de mitre. Par chance, il n’a pas été martelé durant la période révolutionnaire.

Vendu en 1792 au titre des biens nationaux, le moulin est acheté alors, ainsi que le domaine chapitral de la Grande Borde, par Jean Baptiste Espert, procureur syndic de Mirepoix, député de l’Ariège à la Convention, plus tard fournisseur des armées impériales. Revendu plusieurs fois par la suite, le moulin tombe finalement à l’état de ruine et se trouve pillé. Il semble que son activité ait cessé en 1914, ou au plus tard dans l’entre deux-guerres.

Les propriétaires actuels ont entrepris de restaurer la partie habitable du moulin. Les installations hydrauliques ont été abandonnées, l’arrivée d’eau, obturée, le bief asséché. Le canal au demeurant se perd aujourd’hui amont dans les rives de l’Hers.

 

Les voûtes des aménagements souterrains destinés à la gestion du flux qui fournissait l’énergie nécessaire au fonctionnement des meules, demeurent toutefois visibles au pied de la façade principale du moulin.

En 1766, dixit le compoix de Mirepoix, Marc Tornier, dit Marquit, était meunier au moulin de Besset. Il demeurait, en son privé, 69 rue Caramaing (Caraman), à Mirepoix.

 

A lire aussi :

Le moulon où sont les moulins
Moulons de Mirepoix 1
Moulons de Mirepoix 2
On a vidé le Béal !
Le canal du moulin – 1. Du Countirou au pont de Raillette
Le canal du moulin – 2. Du pont de Raillette au moulin
Le canal du moulin – 3. Vers l'embouchure

Notes   [ + ]

1. Cf. La dormeuse blogue 3 : Le moulon où sont les moulins.
Ce contenu a été publié dans Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.