Christine Belcikowski

Publications 4

Le tram file vague vogue

Rédigé par Belcikowski Christine 1 commentaire

Le tram file vague vogue
au bord du fleuve
dans la direction d'un bord du monde
qui touche, loin, le soir,
là-bas, tu verras,
aux parages des constellations.

En attendant le soir,
salut aux mouettes et aux goélands,
qui peuplent les piles des ponts,
aux ombres qui courent sur les flots,
et au fantôme du temple romain
qui berce le souvenir de sa redevance
sous les eaux.

La chambre que tu visites là-bas
est blanche et froide,
les fenêtres ne s'ouvrent pas,
la clim impose son règne.
Aux potences pendent des poches de perfusion.
Foin du minotaure qui se réserve
dans le labyrinthe.

Quand tu rentres à pied
de ces quartiers lointains,
la ville flambe comme un pudding.
Il y a des petits Père Noël
et des rennes électriques
qui patinent dans les vitrines,
et partout, qui dansent,
les chaussures de Cendrillon.

Mais toi, le vent d'autan te bat froid.
Arrête-toi au pied de la colonne
et partage avec les griffons de la place
un verre d'oblivion.

1 commentaire

#1  - Massambalo a dit :

" Nos seules vérités, hommes, sont nos douleurs" Lamartine

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est la cinquième lettre du mot eqhbwy ?

Fil RSS des commentaires de cet article