Christine Belcikowski

Publications 4

Promesse

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

Promesse
Traduit de Juan Antonio Millón, in Sendas y divagaciones.

Cuánto corta una espada en un rendido
Quand taille une épée dans un vaincu (Garcilaso)

Sommes fissure dans l'écorce,
plante dans la ténèbre ardente,
songes qui furent en leur temps bons ou mauvais,
sève et lumière qui bataille dans l'âpreté.

Fentes par où filtre la voix, celle qui commande
à chacun, le matin, d'effacer ce qui a été
et d'oublier ce délire si terrible
et de montrer enfin sereine la pureté.

Pourra le rai de lumière plonger son trait féroce
dans le corps sans défense de qui souffre,
mais a lieu de renaître quiconque maintenant se tait

pénétré d'une vie qui lui inflige
cette blessure et qui en son cruel assaut
a voulu mettre à bas la promesse plus pleine.

-----

Promesa
Texte original de Juan Antonio Millón, in Sendas y divagaciones. 6 décembre 2019.

Cuánto corta una espada en un rendido (Garcilaso)

Somos una hendidura en la corteza,
vegetal en la tiniebla ardido,
sueños que a un tiempo mal y bien han sido,
savia y luz que batalla en la aspereza.

Grietas que prolongan la voz que reza
a un mañana que borre quien has sido
y olvide aquel delirio tan temido
y muestre al fin serena la pureza.

Podrá hundir el rayo su feroz tralla
en el cuerpo indefenso de quien pena,
pero ha de renacer quien ahora calla

transido de una vida que enajena
aquella herida que en su cruel batalla
quiso abatir la promesa más plena.

Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot jqhlk ?

Fil RSS des commentaires de cet article