Christine Belcikowski

Publications 4

Au port du Somail, près de Saint-Nazaire-d'Aude

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

somail1.jpg

6 septembre 2020. 11 heures du matin. Vue du port du Somail. Beau soleil et grand vent. On se croirait au bord de la mer.

Situé au bord de l'ancien Canal Royal du Languedoc — aujourd'hui Canal du Midi —, entre l'écluse d'Argens et celle de Cesse (Sallèles-d'Aude), le Somail, hameau dépendant tout à la fois de Saint-Nazaire-d'Aude, de Ginestas, et de Sallèles-d'Aude, constituait jadis pour les passagers de la barque de poste une étape de « couchée », ou de nuitée. Il s'agissait là de la troisième étape à partir de Toulouse vers Sète, et de la deuxième à partir d'Agde vers Toulouse. Le site du Somail abrite aujourd'hui encore d'anciens magasins, jadis dévolus au chargement, déchargement ou stockage des marchandises ; l'auberge d'antan, qui subsiste à peu près inchangée depuis 1773 et qui demeure en activité ; une ancienne glacière ; une chapelle, construite entre 1684 et 1693, agrandie en 1842, destinée aux marins et aux passagers. Le port accueille de nos jours une flotille de bateaux destinés à la promenade sur le Canal. Quelques restaurants, une grande librairie spécialisée dans la vente de livres anciens, et un petit marché, le dimanche, ajoutent au charme du lieu.

somail2.jpg

somail3.jpg

Sur le Canal, petit pont à dos d'âne, à voûte en anse de panier, dont la contruction date du temps de Pierre Pol Riquet. Au bout du pont, à droite sur l'image, la chapelle.

somail4.jpg

somail5.jpg

somail6.jpg

Vue du Canal depuis le petit pont à dos d'âne.

somail7.jpg

Autre vue du Canal depuis le même pont.

somail8.jpg

Originellement incluse dans un magasin du Canal, unique survivante de celles qui existaient autrefois sur d'autres sites d'étape, la glacière, dans laquelle on conservait des blocs de glace acheminés à dos d'âne ou de mulet depuis les Pyrénées.

somail9.jpg

Visible sur le pont, apposée sur la façade latérale de la chapelle, plaque commémorative du passage de Thomas Jefferson, troisième président des États-Unis, qui a été de 1785 à 1789 ambassadeur de son pays auprès de la France.

somail10.jpg

Vue de la façade principale de la chapelle.

somail16.jpg

L'intérieur de la chapelle déçoit. Il ne reste rien de son aménagement premier.

somail17.jpg

Dans la chapelle, un lustre.

somail11.jpg

Autre vue du petit pont à dos d'âne.

somail12.jpg

somail13.jpg

Entrée de la Librairie Ancienne, aux « 50 000 livres ».

somail14.jpg

somail15.jpg

somail_oies.jpg

Au restaurant, on partage le plaisir du moment avec les oies, qui vaguent ça et là au bord des tables, en toute liberté.

somail_canards.jpg

Les canards sont aussi de la fête.

somail18.jpg

Un peu plus loin sur le Canal, un autre pont dont les ailes cintrées, typiques de l'architecture du XVIIIe siècle, ressemblent à celles du pont sur l'Hers, bâti entre 1779 et 1789 à Mirepoix (Ariège) sur un modèle fourni par Jean Rodolphe Perronet, fondateur et premier directeur de l’École des ponts et chaussées en 1775.

somail19.jpg

somail20.jpg

Sous le pont du XVIIIe siècle.

somail21.jpg

Barge de service et drague, baptisée « La Goulue ».

somail22.jpg

somail23.jpg

Bateau de promenade et plants de chênes verts, nouvellement installés au bord du Canal en lieu et place des platanes qui ont été abattus pour cause de maladie.

somail24.jpg

Derrière le Somail, vignes à perte de vue. La vendange ne va pas tarder.

Classé dans : Histoire Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot uiud ?

Fil RSS des commentaires de cet article