Christine Belcikowski

Publications 4

En septembre 1669 à Avignonet

Rédigé par Belcikowski Christine Aucun commentaire

avignonet3.jpg

Ci-dessus : vue d'Avignonet dans les années 1900.

espinasse_1669.jpg

17 septembre 1669. Décès d'Antoine Espinasse. AD31. Avignonet-Lauragais. Baptêmes, mariages, sépultures. 1600-1674. Document 2 E IM 8900. Vue 128.

« Anthoine Espinasse le mesme jour environ les 10 heures de nuit, qui se déroba du lict où sa fame estoit, et se jetta dans la grande fontaine. Le lendemain ensepveli au mesme endroit que dessus. »

Faute d'autres éléments d'information, on se trouve confronté là au mystère d'une destinée dont on ne saura jamais rien. Telle que formulée, la rédaction de l'acte de décès semble absurde, mais elle donne à envisager des abîmes de solitude.

castel_1669.jpg

20 septembre 1669. Décès de M. de Castel. AD31. Avignonet-Lauragais. Baptêmes, mariages, sépultures. 1600-1674. Document 2 E IM 8900. Vue 128.

« M. de Castel, payeur des offices du Canal royal, obiit au logis de la Croix blanche le 20me septembre 1669. Ensepveli mesme jour. Il mourut environ six après minuit. »

Il pourrait s’agir ici du « Jean Castel, dont le nom se trouve mentionné aux Archives départementales de l'Aude dans la série C, répertoire numérique des sous-séries 1 C à 73 C. Diocèse civil de Carcassonne.

13 C 85-101. Comptes de recettes et de dépenses rendus par les syndics du diocèse, et pièces à l'appui. 1596-1764. Nº 90. Jean Castel : 1650-1652 et 1658-1659.

13 C 102-134. Comptes des receveurs des tailles et pièces à l'appui. 1574-178. Nº 117. Jean Castel, receveur ancien : 1636, 1639, 1642, 1648, 1654, 1663, 1666, 1669.

Ici, point d'absurde de la destinée. Le « receveur ancien », devenu « payeur des offices du Canal royal », est mort à la tâche à Avignonet. Le tronçon de Toulouse à Naurouze, sur lequel on construit alors l'écluse d'Encassan, sise sur le territoire de la communauté d'Avignonet, n'a été commencé qu'en 1667 et définitivement mis en service qu'à la fin de 1673. Le logis de la Croix d'or n'est sans doute pas pas la maison éclusière d'Encassan, dont on ne connaît pas la date exacte d'édification, mais plutôt l'auberge d'Avignonet dans laquelle M. de Castel s'est arrêté au cours d'un déplacement relatif à aux premiers travaux d'aménagement de ladite écluse d'Encassan.

encassan.jpg

Ci-dessus : vue de la maison éclusière d'Encassan aujourd'hui.

Classé dans : Histoire Mots clés : aucun

Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot qaxvlk ?

Fil RSS des commentaires de cet article