Un blason aux armes des Lévis Mirepoix

Un lecteur m’écrit pour me demander de l’aide. Il cherche à localiser le blason reproduit ci-contre, indiquant que celui-ci se trouve peut-être « à proximité de Montségur, (église à Villeneuve d’Olmes ??), en tout cas « dans les limites de la seigneurie Monségur-Fougax-Bélesta ».
 
Bien connu dans notre région, présent encore au front des monuments plus anciens, même si les armoiries ont souvent été martelées pendant la Révolution, l’écu des Lévis Mirepoix portait jadis, comme ici, d’or à 3 chevrons de sable. Il figure dès 1181 à Lévis-Saint-Nom (Yvelines), siège premier de la maison de Lévis, devenue maison de Lévis Mirepoix en 1229, suite à la signature du traité de Paris, qui met fin à la croisade contre les Albigeois 1Cf. La dormeuse blogue : La maison de Lévis Mirepoix..

Le chevron est une pièce de blason formée de deux bandes plates, qui sont jointes par le haut, et qui s’élargissent en forme de compas à demi ouvert. Les avis divergent quant à la fonction symbolique du chevron. Eperon de l’ancien chevalier ? Barrière de lice des anciens tournois ? Protection des biens et des personnes ? Valeur guerrière au service de la patrie ? Constance et de la fermeté ? Les contempteurs des Mountfort 2Mountfort, au pluriel : compagnons de Simon de Montfort, qui menèrent ensemble croisade contre les Albigeois, d’où entraînèrent la ruine de l’ancienne civilisation occitane. apprécieront.

Sable et or font partie des couleurs (sable) ou des métaux (or) du blason.

Associé à Saturne et à Mars, le sable, ou noir soyeux, du latin médiéval sabellum, dérivé du polonais sabol ou du russe sobol, « zibeline », peut être classé également parmi les « fourrures », dont il fait ici proprement couleur. Il symbolise peut-être la terre et les ténèbres premières, dans le cadre d’une logique des complémentaires qui fait de lui le nécessaire précurseur du ciel et du jour triomphant.

Associé au soleil et à la topaze, l’or, éventuellement remplacé par le jaune, symbolise l’intelligence, la grandeur, la vertu, le prestige. Les contempteurs des Mountfort, là encore apprécieront.

Forcément tous les blasons des Lévis Mirepoix se ressemblent. Le blason reproduit ci-dessus s’en distingue seulement par deux entailles, visibles dans les cantons dextre et senestre du chef. J’ignore où il peut bien se trouver. D’avance, merci à tout lecteur qui éventuellement le reconnaîtrait et voudra bien, le cas échéant, indiquer à l’intention de mon correspondant où il a vu le dit blason.

Notes   [ + ]

1. Cf. La dormeuse blogue : La maison de Lévis Mirepoix.
2. Mountfort, au pluriel : compagnons de Simon de Montfort, qui menèrent ensemble croisade contre les Albigeois, d’où entraînèrent la ruine de l’ancienne civilisation occitane.
Ce contenu a été publié dans Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.