Jean Soulié et Jean Baptiste Soulié. Une histoire d’homonymie

jean_baptiste_soulie0

 

Archives dép. de l’Ariège. Foix. Naissances 1793-An X. 1NUM/300EDT/E1. Vue 15.

Le 2 juin 1793 à Foix, Jean Baptiste Soulié, assisté de Jean Soulié, se présente à la maison commune afin d’y déclarer la naissance de Jean François Manuel Soulié, son fils. Jean Soulié, c’est l’un des oncles du futur Frédéric Soulié. J’évoque son histoire et celle de sa famille dans Pour une généalogie de Frédéric Soulié ; Pour une généalogie de Frédéric Soulié. 2. De l’efficience d’un fatum ; A Mirepoix, l’ancienne maison de Jean Soulié, l’un des oncles de l’écrivain Frédéric Soulié ; A propos de L’officier français à Milan, une comédie signée Melchior Soulié, père de Frédéric Soulié ; De Mirepoix à Fontpédrouse, l’amère destinée de Jean François Gabriel Mercadier, petit-cousin de Frédéric Soulié. Mais quid de ce Jean Baptiste Soulié, qui n’apparaît nulle part dans la généalogie de Frédéric Soulié ?

vebre_cabannes

 

Dans le cadre de l’enquête que j’ai dû mener afin d’établir la dite généalogie de Frédéric Soulié, j’avais remarqué que les Soulié sont particulièrement nombreux à Vèbre. J’ai donc, à tout hasard, entrepris de rechercher le Jean Baptiste Soulié de 1793 à Vèbre. Voici le résultat de cette recherche, dédiée à la généalogie du Jean Baptiste Soulié qui, le 2 juin 1793, assisté de Jean Soulié, l’un des oncles du futur Frédéric Soulié, vient déclarer à la mairie de Foix la naissance de son fils, Jean François Manuel Soulié.

soulie_jean_mariage1689

 

Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Mariages… Document 1NUM2/69EDT/GG1 (1675-1691). Vue 80.

12 mai 1689. Vèbre. Mariage de Jean Soulié I, fils de Jean Soulié dit Loureguet, et de Marie Landrie, fille d’un tailleur d’habits d’Urs.

soulie_baptiste1707

 

Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Baptêmes… Document 1NUM2/69EDT/GG2 (1692-1751). Vue 193.

15 février 1707. Vèbre. Baptême de Jean Baptiste Soulié I, fils de Jean Soulié I, tisserand, et de Marie Landrie. Parrain : Jean Sabatier, écolier ; marraine : Paule Denjean, « épouse à autre Jean Soulié ».

soulie_jean_vebre1742

 

Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Baptêmes… Document 1NUM2/69EDT/GG2 (1692-1751). Vue 296.

23 février 1742. Vèbre. Baptême de Jean Soulié II, fils de [Jean] Baptiste Soulié I et de Jeanneton Joucla. Parrain : Jean Soulié, fils de Pierre Soulié ; marraine : Magdelaine Soulié, soeur de l’enfant.

10 janvier 1745. Vèbre. Mort de Jeanneton Joucla, femme de Baptiste Soulié I. Témoin : Jean Soulié, dit Dengerma, qui ne sait signer.

soulie_jean_1762_vebre1

 

soulie_jean_1762_vebre2

 

Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Baptêmes… Document 1NUM2/69EDT/GG3 (1752-1789). Vue 94.

20 avril 1762. Vèbre. Mariage du sieur Jean Soulié II, fils mineur du sieur Jean Baptiste Soulié I, ménager « sur son bien », et de feue Jeanneton Jougla, tous deux habitants de Vèbre ; et de Demoiselle Jeanne Lafont, fille majeure de Mr Antoine Lafont, bourgeois, et de feue Demoiselle Anne Carol, habitants de la paroisse des Cabannes. On notera le lapsus du prêtre qui, en marge de l’acte de mariage, a écrit « Marie Lafont » en lieu et place de Jeanne Lafont.

soulie_jean_baptiste1763_1

 

soulie_jean_baptiste1763_2

 

Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Baptêmes… Document 1NUM2/69EDT/GG3. Vue 107.

4 juillet 1763. Vèbre. Baptême de Jean Baptiste Soulié II, fils de Maître Jean Soulié II, notaire royal en la baronnie du Lordadois, et de Demoiselle Jeanne Lafont. Parrain : Mathieu Soulié, procureur juridictionnel du Lordadois ; marraine : Demoiselle Suzanne Lafont.

soulie_jean_baptiste_1791_1

 

soulie_jean_baptiste_1791_2

 

Archives dép. de l’Ariège. Foix. Baptêmes… Document 1NUM2/1EDT/GG11 (1779-1793). Vue 347-348.

14 juillet 1791. Foix. Mariage de Jean Baptiste Soulié II et de Jeanne Louise Lafont, fille du sieur Bernard Lafont et de feue Demoiselle Catherine Borel.

6 mai 1792. Vèbre. Baptême de Jeanne Marie Josèphe Josèphe Soulié, fille de Jean Baptiste Soulié II, homme de loi, et de Jeanne [Louise] Lafont, demeurant tous deux à Foix. Archives dép. de l’Ariège. Vèbre. Baptêmes… Document 1NUM2/69EDT/E1 (1790-1792). Vue 23-24.

jean_baptiste_soulie1

 

jean_baptiste_soulie2

 

jean_baptiste_soulie3

 

Archives dép. de l’Ariège. Foix. Naissances… 1793-An X. 1NUM/300EDT/E1. Vue 15.

2 juin 1793. Foix. Naissance de Jean François Manuel Soulié, fils de Jean Baptiste Soulié II, juge du tribunal de Foix, et de Jeanne Louise Lafont.

De la généalogie établie ci-dessus, il ressort que la naissance de Jean François Manuel Soulié vient couronner en 1793, chez un lointain descendant de Jean Soulié I, tisserand, et de Marie Landrie, un siècle d’ascension sociale.

soulie_vebre_genealogie

 

L’ascension sociale a probablement ici quelque chose à voir avec le décès de Jeanneton Jougla, épouse de Jean Baptiste Soulié I, en 1745. Déjà père de Magdelaine Soulié, d’Anne Soulié et de Jean Soulié II, né en 1742, Jean Baptiste Soulié I ne se remariera pas après le décès de son épouse, et il n’aura point d’autres enfants. Tirant ainsi bénéfice de son appartenance à une famille restée peu nombreuse et dans laquelle il jouit du statut de fils unique, Jean Soulié II, petit-fils d’un simple tisserand, devient d’abord ménager « sur son bien », autrement dit propriétaire agricole. En 1762, il épouse « Demoiselle Jeanne Lafont, fille majeure de Messire Antoine Lafont, bourgeois des Cabannes », et en 1763 il est devenu notaire royal ! Il exercera cette charge, toujours à Vèbre, jusqu’en 1818.

L’ascension sociale a plus probablement encore quelque chose à voir ici avec le mariage – le bon mariage, s’entend. Jean Baptiste Soulié II, homme de loi, fils de Jean Soulié II, notaire royal, et de Demoiselle Jeanne Lafont, marche dans la même voie que son père : le 14 juillet 1791, il épouse Jeanne Louise Lafont, fille de Bernard Lafont, ou de Lafont 1Cf. Archives dép. de l’Ariège. Les Cabannes. Document 1NUM5/276EDT/GG4 (1769-1792). Vue 53. 3 janvier 1776. Acte de décès de Bernard de Lafont. – probablement parent de Joseph Bernard de Sentenac, dit « le riche », seigneur de Sentenac de Sérou -, licencié en droit, notaire royal aux Cabannes 2Cf. Jean-Lucien Orliac, Orliac, Félix Pasquier. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Ariège, p. 24. Insinuations au greffe. Provisions de l’office de notaire royal au lieu des Cabannes, en faveur du sieur Bernard Lafont., et de feue Demoiselle Catherine Borel.

De l’enquête généalogique retranscrite ci-dessus il ressort que le Jean Baptiste Soulié II, juge du tribunal de Foix, qui vient déclarer à la mairie de Foix, le 2 juin 1793, la naissance de son fils Jean François Manuel Soulié, n’est aucunement parent avec le Jean Soulié qui l’accompagne. Le même Jean Baptiste Soulié est en revanche collègue et ami de ce Jean Soulié, qui est administrateur du département et, qui sera par ailleurs l’oncle du futur Frédéric Soulié. Rendus proches par leur communauté d’exercice, d’autant qu’au décours de l’année 1793 justement, Jean Soulié se verra nommé juge président au tribunal criminel de Foix, les deux hommes ont probablement tiré de leur homonymie, malgré la différence d’âge – Jean Baptiste Soulié est âgé alors de trente ans ; Jean Soulié, de soixante-six ans, puisque né en 1727, même si le registre de l’état civil lui prête en 1793 cinquante ans -, l’occasion de s’enquérir des détails de leurs généalogies respectives et, par suite, de cultiver la singularité d’une amitié d’homonymes.

J’ai, quant à moi, tiré plaisir d’une enquête inspirée d’abord par le souci d’établir si Jean Baptiste Soulié, né en 1763 à Vèbre, pouvait entretenir un lien de parenté avec Jean Soulié, né en 1727 à Mazères ; enquête appliquée ensuite à l’histoire d’une famille, jusqu’ici inconnue de moi, dont l’ascension sociale m’a intéressée ; enquête dédiée enfin à la magique étude du hasard ou de la destinée qui a voulu à la fin du XVIIIe siècle, en Ariège, que deux homonymes se rencontrent à Foix, qu’ils se lient d’amitié, qu’ils aillent un jour déclarer ensemble la naissance d’un enfant, et que le père et l’ami du père aient pu ainsi partager avec l’enfant, ce jour-là, un seul et même patronyme.

References   [ + ]

1. Cf. Archives dép. de l’Ariège. Les Cabannes. Document 1NUM5/276EDT/GG4 (1769-1792). Vue 53. 3 janvier 1776. Acte de décès de Bernard de Lafont.
2. Cf. Jean-Lucien Orliac, Orliac, Félix Pasquier. Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Ariège, p. 24. Insinuations au greffe. Provisions de l’office de notaire royal au lieu des Cabannes, en faveur du sieur Bernard Lafont.

Leave a Comment