Pour une généalogie de Frédéric Soulié

soulie_vidal2

 

1. A Mazères

La signature de Jean Pierre Soulié, fils de fils de Daniel Soulié et de Marie Ardouyn, baptisé à Mazères le 14 août 1702 1Cf. Christine Belcikowski. Pour une généalogie de Frédéric Soulié. 2. De l’efficience d’un fatum., maître tailleur, arrière-grand-père de l’écrivain Frédéric Soulié, apparaît dans les registres d’état civil de Mazères en 1717 pour la première fois. Jean Pierre Soulié épouse en 1725 Magdeleine Vidal. Vraisemblablement pieux, très investi dans la pastorale des baptêmes et des décès, le couple aura six enfants, dont Jean Pierre Soulié II, grand-père de Frédéric Soulié. Jean Pierre Soulié I sera consul de Mazères à partir de 1753.

  • 20 mai 1717. Jean Pierre Soulié, parrain, signataire au baptême de Jeanne Marie Fort ou Fon.
  • 29 octobre 1722. Jean Pierre Soulié signataire au mariage de Jean Belmas, habitant de Saint Amans de la Selve, et de Marie Astié.
  • 12 janvier 1723. Jean Pierre Soulié signataire au baptême de Jean Pierre Sarraute.
  • 9 février 1723. Jean Pierre Soulié signataire au mariage de Jacques Marqué, fils de Jean Marqué, menuisier.
  • 26 février 1723. Jean Pierre Soulié signataire au baptème de Jeanne Marmi, fille de Jean Marmi, fournier.
  • 20 novembre 1725. Mariage de Jean Pierre Soulié, maître tailleur, et de Magdeleine Vidal.
  • 1726. Jean Pierre Soulié signataire au baptême, puis à la sépulture de la fillette d’un boucher.
  • 3 janvier 1727 (rature : 1726 ?). Baptême de Jean Soulié, fils de Jean Pierre Soulié et de Magdeleine Vidal.
  • 11 août 1727. Jean Pierre Soulié signataire au baptême de Marie Magdeleine Amiel, fille d’un boucher.
  • 26 août 1731. Baptême de Pierre Soulié, fils de Jean Pierre Soulié et de Magdeleine Vidal.
  • 8 octobre 1732. Jean Pierre Soulié présent au baptême de Marie Vidal, fille illégitime de Jean Vidal, sergier, et de Madeleine de Gaillou.
  • 15 octobre 1733. Jean Pierre Soulié et Madeleine Vidal parrain et marraine de Magdeleine Partagé, fille d’un peigneur de laine.
  •  

    soulie_jeanpierre2

     

  • 22 janvier 1735. Baptême de Jean Pierre Soulié II, fils de Jean Pierre Soulié I, maître tailleur, et de Magdeleine Vidal.
  • 1737. Jean Pierre Soulié I parrain d’un petit Jean Pierre Rivière.
  • 30 juin 1740. Jean Soulié, écolier, parrain de Marthe Plancade.
  • 12 juillet 1740. Jean Pierre Soulié I signataire au baptême de Jean Roques, fils de Bernard Roques, boucher.
  • 15 juillet 1740. Jean Soulié I signataire au baptême de Marie Anne Rivière, fille de Germain Rivière, charpentier.
  • 1740. (Pierre Soulié) signataire de divers actes de décès.
  • 20 septembre 1740. Jean Soulié signataire de l’acte de baptême des jumeaux Bélandrade, de Dominique Bélandrade, brassier.
  • 1741. Jean Soulié signataire de divers actes de baptême.
  • 7 juillet 1741. Baptême de Paule Soulié, dite plus tard Pauline, fille de Jean Pierre Soulié I, maître tailleur, et de Magdeleine Vidal ; Jean Soulié et Pierre Soulié, frères de la baptisée, présents.
  • 7 février 1742. Jean Pierre Soulié I et Magdeleine Vidal parrain et marraine de Magdelaine Azéma, fille illégitime d’un brassier ; Jean Soulié, « écolier », signe aussi.
  • 1742. Jean Pierre Soulié I signataire de divers actes de baptêmes.
  • 9 septembre 1743. Jean Pierre Soulié I parrain de Jeanne Nougarre, fille illégitime de Jean Paul Nougarre, tailleur d’habits.
  • 30 juin 1744. Jean Pierre Soulié I témoin au mariage de Joseph Mouton et de Marianne Rougeaud.
  • 9 septembre 1745. Baptême de Marianne Soulié, fille de Jean Pierre Soulié I, maître tailleur, et de Magdeleine Vidal ; signature du père et du frère de la baptisée (le prénom de ce frère n’est pas précisé).
  • 18 mai 1748. Mort de Daniel Vidal, 94 ans ; présents Jean Pierre Soulié I, tailleur, beau-fils du défunt, et Jean Soulié, « clerc tonsuré », petit-fils du défunt.
  • 29 juillet 1748. Baptême d’Abdon Soulié, fils de Jean Pierre Soulié I et de Magdeleine Vidal.
  • 1753-1757 Jean Pierre Soulié I, « tailleur et consul », signataire de divers actes de baptême et de décès.
  • 1757. (Pierre) Soulié prêtre signataire de divers actes de baptême et de décès.
  • 14 avril 1765. Marianne Soulié signataire au baptême de Catherine Bergé.
  • 29 avril 1766. (Pierre) Soulié témoin au mariage de Pierre dit Mouliète, boulanger.

2. A Lavelanet

Devenu prêtre, Pierre Soulié exerce son ministère, en tant que vicaire, jusqu’en 1769 à Lavelanet. Jean Pierre Soulié II, grand-père de Frédéric Soulié, épouse en 1769 Françoise Fonquernie. Le couple aura six enfants, dont François Melchior Soulié, père de Frédéric Soulié. D’abord « maître d’école », Jean Pierre Soulié II devient ensuite « avocat aux ordinaires ».

soulie_fonquernie

 

  • 14 août 1769. Mariage de Jean Pierre Soulié II, maître d’école, et de Françoise Fonquernie, fille de François Fonquernie, avocat, et de demoiselle Jeanne Clauzel ; mariage célébré à Lavelanet par (Pierre) Soulié prêtre.
  • soulie_francoismelchior

     

  • 20 mai 1770. Baptême à Lavelanet de François Melchior Soulié, fils de Jean Pierre Soulié II, avocat aux ordinaires, et de Françoise Fonquernie. Clerc tonsuré dans sa jeunesse, puis professeur de philosophie, puis militaire, François Melchior Soulié deviendra directeur des contributions directes.
  • 2 juin 1774. Baptême de Marie Sophie Soulié, fille de Jean Pierre Soulié II et de Françoise Fonquernie. Elle mourra le 4 octobre 1856, célbataire, sans profession, âgée de 82 ans.
  • 12 février 1779. Baptême de Jeanne Gabrielle Soulié. Elle épousera Jean Baptiste Baille le 11 décembre 1812.
  • 11 mars 1782. Baptême de Jacques Soulié. Il épousera Marie Claire Fouet le 14 prairial an XIII.
  • 1784. Baptême de Jean Pierre Melchior Soulié. L’enfant mourra le 22 juin 1786.
  • 11 janvier 1787. Baptême de Baptiste Pierre Paulin Soulié
  • 12 ventôse an XI. Mort de Jean Pierre Soulié II.
  • 6 mars 1806. Naissance de Joseph Frédéric Soulié, fils de Jacques Soulié, marchand, et de Claire Fouet. Parmi les témoins, Luc Fouet, foulonneur, oncle maternel de l’enfant. Joseph Frédéric Soulié mourra le 5 mai 1819 à l’âge de treize ans.
  • 17 juin 1807. Naissance de Luc Norbert Soulié, fils des mêmes.
  • 30 novembre 1810. Naissance d’Augustin Salvador Soulié, fils de Jacques Soulié, cafetier, et de Claire Fouet. Parmi les témoins, Joseph Fouet, foulonneur, aïeul maternel de l’enfant.
  • 5 novembre 1816. Naissance de Joseph Léonard Soulié et de Luc Théodore Soulié, frères jumeaux, fils de Jacques Soulié, cafetier, et de Claire Fouet.
  • 15 mai 1819. Mort de Joseph Frédéric Soulié, 13 ans, fils de Jacques Soulié et de Claire Fouet.
  • 26 mars 1824. Mort de Luc Norbert Théodore Soulié, 8 ans, fils de Jacques Soulié marchand épicier et de Claire Fouet marchande aussi.
  • 8 mai 1824. Mort de Jacques Soulié, 42 ans, à Lavelanet, rue de Place.
  • 2 juillet 1826. Mort de Françoise Fonquernie, 80 ans, à Lavelanet, rue de la Place.
  • 16 avril 1827. Mort de (Luc) Norbert Soulié, 20 ans, marchand, à Lavelanet, rue de la Place.
  • 21 novembre 1836. Mariage d’Augustin Salvador Soulié, fils de feu Jacques Soulié et de Claire Fouet, avec Marguerite Virginie Darnaud, 23 ans, sans profession, née le 22 mars 1813 de feu Jacques Darnaud et de dame Paul Anne Vives. Témoins : le sieur Etienne Balthazar François Vincent Darnaud, 23 ans, propriétaire, frère de l’épouse ; Jean Baptiste Fouet, propriétaire, 59 ans, oncle de l’époux ; François Darnaud, marchand, 30 ans ; Paul Emile Palencade, 37 ans, fabricant
  • 18 juillet 1839. Naissance de Gustave Adolphe Soulié, fils d’Auguste Soulié, filateur, et de Virginie Darnaud, ménagère. Premier témoin Léonard Soulié, marchand, âgé de 23 ans ; second témoin, Cyprien Portet, géomètre, âgé de 29 ans. incorporé le 19 novembre 1866, venant du 2e bataillon d’infanterie légère d’Afrique, Gustave Adolphe Soulié sera tué à l’ennemi le 1er septembre 1870 à la bataille de Sedan.
  • 5 avril 1841. Naissance de Zelia Baptistine Clara Soulié, fille d’Auguste Soulié, filateur, et de Virginie Darnaud. Témoins : Léonard Soulié, limonadier, 24 ans, oncle de l’enfant ; Cyprien Portet, géomètre, trente ans.
  • 5 février 1851. Mariage de Joseph Léonard Soulié, 34 ans, fils de de feu Jacques Soulié et de dame Claire Fouet, marchande, vivante, avec demoiselle Jeanne Marie Françoise Eugénie Février, sans profession, 27 ans, fille de Jean Baptiste Février et de dame Françoise Graulle, négociants.

3. A Mirepoix : Jean Soulié et Pierre Soulié, grands-oncles de Frédéric Soulié

Cependant qu’il exerce son ministère à Lavelanet, Pierre Soulié prêtre signe dès 1757 un premier acte à Mirepoix. Après le 1er juin 1769, signataire du baptême de Rose Gallinat à Mirepoix, Pierre Soulié exerce désormais son ministère dans cette commune. Sa signature figure dès lors sur un très grand nombre d’actes. Il signe bientôt « prêtre prébendier », puis prêtre prébendier et vicaire ». Il exerce également la fonction de maître de latinité chez les Frères de la doctrine chrétienne, en association avec son frère Jean Soulié. Plus tard prêtre assermenté, il sera régulièrement chahuté par la bande à Dabail et autres suppôts des « scélérats royalistes ». Paule, ou Pauline, Soulié, sa soeur, lui sert de gouvernante.

Jean Soulié est clerc tonsuré durant sa jeunesse. Après son mariage à Mirepoix, il est d’abord « maitre des pensions » et « maître de latinité », puis « régent du collège », puis « avocat », puis « avocat et professeur de Belles-Lettres ». Conseiller municipal en 1785-1786, il vote le 25 novembre 1786 contre la prolongation du mandat de Paul Combes, lieutenant du maire Antoine Cairol. Le 27 novembre 1786, il se trouve assigné par le maire et les consuls à comparaître en tant que témoin devant Jean Dominique Saurine, juge de la ville et du marquisat de Mirepoix. Les opposants à l’équipe municipale sont condamnés. Le 31 janvier 1790, Jean Soulié est élu procureur-syndic de la commune. Le 28 août 1792, juge de paix délégué par le district pour l’opération de recrutement, il se trouve affronté aux troubles qui éclatent dans Mirepoix les 28, 29 et 30 août 1792. 2Cf. Joseph Laurent Olive, Crise municipale à Mirepoix et Révolution à Mirepoix, p. 27 et p. 63 ; La Révolution de 1789 à Mirepoix, p. 116.

 

soulie_juge1793

 

En 1793, Jean Soulié est nommé juge président au tribunal criminel sis à Foix. 3Cf. Almanach national de France An II, p. 235.
Le 3 vendémiaire an VI, « Soulié père, de Mirepoix », est nommé juge président du tribunal civil, sis également à Foix. 4Cf. Pierre-Dominique Cheynet, ‎Antonin Debidour, Les procès-verbaux du Directoire exécutif, an V-an VIII : vendémiaire-frimaire an VI [22 septembre-20 décembre 1797], Archives nationales, 2002.

  • 30 octobre 1753. Mariage de Maître Jean Soulié, « étudiant », 25 ans, et de demoiselle Thérèse Barrau, 30 ans, fille de François Barrau, chirurgien, et de demoiselle Catherine Bonaure. Témoins et signataires : Jean Soulié, Thérèse Barrau, Pierre Barrau, Etienne de Rouvairollis de Rigaud, André Fourtanier et Louis Clève.
  • 24 mars 1755. Baptême de Pierre Gabriel Soulié, fils de Jean Soulié, « maître des pensions », et de Thérèse Barrau ; parrain le sieur Pierre Barrau, maître perruquier, marraine demoiselle Catherine Bonaure.
  • 13 septembre 1756. Baptême de Madeleine Soulié, fille de Jean Soulié et de Thérèse Barrau : parrain Pierre Soulié « acolyte », marraine Madeleine Barrau, présent François Bonaure.
  • 8 novembre 1758. Baptême de Barthélémie Thérèse Marguerite Soulié, fille de Jean Soulié, maître des pensions, et de Thérèse Barrau ; parrain Jean Baptiste Denat, marraine demoiselle Barthélémie Bounaure. Thérèse Soulié mourra le 21 janvier 1770, à l’âge de 12 ans.
  • 6 octobre 1761. Baptême de François Bruno Melchior Soulié, fils de Jean Soulié, « régent du collège », et de Thérèse Barrau ; parrain François Bonaure sous-diacre, marraine demoiselle Marguerite Cairol. François Bruno Melchior Soulié mourra déserteur le 8 germinal an VIII (29 mars 1800) à l’hôpital d’Aix-en-Provence.
  • 25 janvier 1764. Baptême de Catherine Véronique Thècle Soulié, fille de Jean Soulié et de demoiselle Thérèse Barrau ; parrain Pierre Soulié, marraine Magdeleine Barrau. Véronique Soulié mourra le 2 novembre 1783, à l’âge de 18 ans.
  • 10 mars 1770. Mort de Thérèse Soulié, fille de Jean Pierre Soulié, « avocat », et de demoiselle Thérèse Barrau 10 mars 1770, âgée d’environ douze ans. Signature du grand vicaire théologal Cassaignaud de Ménard.
  • 25 octobre 1773. Pierre Gabriel Soulié, « géomètre », est parrain de Pierre Gabriel Elisabeth Clottes.
  • 21 janvier 1780. Mort de Thérèse Barrau, 58 ans, épouse de Jean Soulié, avocat et professeur de Belles-Lettres.
    2 novembre 1783. Mort de demoiselle Véronique Soulié, 18 ans, fille de Jean Soulié, avocat et professeur de Belles Lettre, et de feue Thérèse Barrau.
  • 19 avril 1789. Baptême de Jean François Gabriel, fils de Magdeleine Soulié, fille de Jean Soulié et de feue Thérèse Barrau ; parrain Jean François Mercadier, marraine demoiselle Marianne Villeneuve. Au dire de Madeleine Soulié, le père de son enfant est Louis Mercadier, clerc tonsuré du chapitre de Mirepoix. Jean François Gabriel Mercadier deviendra employé aux Douanes royales de Fontpédrouse et épousera Marie Badie le 18 juillet 1830 à Estavar, dans les Pyrénées Orientales.
  •  

    soulie_baille1

     

    soulie_baille2

     

    soulie_baille3

     

    soulie_baille4

     

  • 8 Pluviôse an VI (samedi 27 janvier 1798). Mariage de François Melchior Soulié, directeur des contributions directes du département de l’Ariège, fils de Jean Pierre Soulié II et de Françoise Fonquernie ; et de Jeanne Marie Baillé, fille de Géraud Baillé, notaire royal, et de Dorothée Cairol.
  • 18 mars 1807. Mort de Pauline Soulié, 60 ans, fille de feux Jean Pierre Soulié et Magdeleine Vidal ; adresse : section C n° 63.
  • 8 janvier 1823. Mariage d’Antoinette Françoise Fanny Soulié, fille de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé, et de Jean Baptiste Louis Gorguos, directeur des contributions directes, fils de Jean Jacques Gorguos, avocat, et de Marie Anne Pétronille Denat. Le couple aura trois fils : Louis François Melchior Gorguos, né 3 oct 1823, mort le 9 janvier 1827 ; Louis Marie Melchior Casimir Gorguos, né le 8 avril 1831, qui épousera le 24 mai 1864 Jeanne Louise Gabrielle Blanche Vidal, arrière-petite-nièce de l’astronome Jacques Vidal ; Paul Louis Frédéric Eugène Gorguos, né le 6 avril 1841, qui épousera en 1866 Henriette Jeanne Thérèse Boyer.
  • 27 septembre 1827. Mort de Jeanne Marie Baillé, mère de Melchior Frédéric Soulié et d’Antoinette Françoise Fanny Soulié.
  • 26 mai 1870. Mort de Jean Baptiste Louis Gorguos, rentier, époux d’Antoinette Françoise Fanny Soulie, dans leur maison de la rue du Maréchal Clauzel.
  • 23 septembre 1891. Mort d’Antoinette Françoise Fanny Soulié.

4. A Foix

François Melchior Soulié, père de Frédéric Soulié, exerce à Foix la fonction de directeur des contributions directes. Le couple qu’il forme avec Jeanne Marie Baillé est malheureux. Après la naissance d’Antoinette Françoise Fanny Soulié, leur fille, en janvier 1800, puis celle de Melchior Frédéric Soulié, leur fils, en décembre 1800, Jeanne Marie Baillé abandonne le domicile conjugal fuxéen dans les premiers jours de janvier 1801 et elle regagne à Mirepoix sa maison natale, au n° 35 de la section A, avec les deux enfants. Le couple ne se reformera pas. A la fin de l’année 1804, François Melchior vient reprendre Frédéric Melchior Soulié, son fils, à Mirepoix, laissant Antoinette Françoise Fanny, sa fille, à Jeanne Marie Baillé. Il quitte définitvement l’Ariège en 1808, emmenant Melchior Frédéric Soulié, son fils, avec lui.

  • 2 brumaire an VII (23 octobre 1798). Naissance de Pierre Augustin Géraud Soulié, fils de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé.
  • 22 brumaire an VII. Mort de Pierre Augustin Géraud Soulié.
  • 19 nivôse an VIII (9 janvier 1800). Naissance d’Antoinette Françoise Fanny Soulié. Témoins : Jean André Pauli, 44 ans, militaire retraité, et Théodore Gouthard, 30 ans, tous deux habitants de Foix.
  •  

    soulie_melchiorfrederic

     

    soulie_melchiorfrederic2

     

  • 2 nivôse an IX (23 décembre 1800). Naissance de Melchior Frédéric Soulié, fils de François Melchior Soulié et de Jeanne Marie Baillé. La déclaration de naissance est datée du 5 nivôse an IX (26 décembre 1800). Témoins : Jean André Pauli, 45 ans, militaire retraité, et Francois Patri, 56 ans, concierge à la mairie.
  • jean_soulie1

     

    jean_soulie2

     

  • 24 pluviôse an X (13 février 1802). Mort de Jean Soulié, grand-oncle de Melchior Frédéric Soulié, à Foix.

5. A Paris et à Bièvres

Leave a Comment