Dons de chair – Dessins de Bruce Michel à la Galerie de la Porte d’Amont, Mirepoix

 

A la Galerie de la Porte d’Amont, associée pour l’occasion avec le MiMa et la maison d’édition Les Chasseurs Cueilleurs, Bruce Michel expose de bien étranges dessins, et un livre intitulé Dons de chair. L’événement s’inscrit dans le cadre de Corps à corps – Une invitation à la danse, titre du prochain Festival de la Marionnette, qui aura lieu du 1er au 4 août 2013 à Mirepoix.

 

Bruce Michel, qui vit et travaille à Marseille, déplace à Mirepoix de grands dessins, réalisés au crayon, forcément fragiles. Mis sous verre et encadrés, troués ça et là de fenêtres de hasard, reflets mouvants du lieu qu’ils hantent, ces dessins allient, de façon troublante, ténuité matérielle, minutie extrême du trait, énigme du sujet. Sensible à la rémanence des corps photographiés, Bruce Michel entend faire de la dite rémanence à la fois la source et l’horizon de son oeuvre graphique. Il dessine en conséquence à partir du formidable répertoire de formes et de gestes que constitue le monde d’images dans lequel nous vivons, et il tente par là d’atteindre au lieu et au moment où, dans le secret de l’intime, le comment de l’organique, qui est indifféremment celui du corps des autres et celui de mon corps propre, donne à voir un peu de sa ténébreuse et profonde unité. Et j’ai senti un peu son immense corps 1Rimbaud, Aube, in Illuminations., dit d’un tel moment le dernier Rimbaud.

Conformément au destin de grandissement assigné par la vie aux images, les dessins de Bruce Michel ne se laissent pas regarder sans faire lever invisiblement le souvenir d’autres images, issues du passé du regardeur, chacun les siennes. D’autres images flottaient en tout cas dans mon imagination, telles des passagères clandestines, tandis que je regardais les dessins de Bruce Michel. Outre les dessins considérés, je montre ces autres images ici – anatomies réalistes ou chimériques, gémellités, troubles du genre, théâtre de la cruauté, dérision et parodie -, témoins du jeu indéfiniment partagé qui est imaginaliter celui de l’expérience esthétique.

 

Ci-dessus : buste d’Epicure, copie romaine d’un original hellénistique.

 

 

Ci-dessus : écorché, matériel d’anatomie, époque contemporaine.

 

Ci-dessus : Bruce Michel himself à la Galerie de la Porte d’Amont.

 

 

Ci-dessus : Pietro di Cristoforo Vannucci, dit Le Pérugin (Il Perugino) (circa 1448-1523), Saint Sébastien, musée de l’Ermitage, Saint-Petersbourg.

 

 

Ci-dessus : Max Ernst, Euclide, 1945.

 

 

Ci-dessus : Michelangelo Merisi ou Amerighi da Caravaggio, en français Caravage ou Le Caravage, David et Goliath, 1610.

 

 

Ci-dessus : Giorgio de Chirico, Les Archéologues, 1927.

 

Compagnon de l’exposition, le livre intitulé Dons de chair, réunit de nombreux dessins de Bruce Michel, ainsi que des textes, écrits à la demande de Bruce Michel, par d’autres artistes, et dédiés chaque fois, de façon variée, à l’expérience du corps.

L’exposition Dons de chair dure jusqu’au 6 août 2013.
Galerie de la Porte d’Amont, cours Louis Pons-Tande, 09500 Mirepoix.

A lire aussi : biographie de Bruce Michel

Notes   [ + ]

1. Rimbaud, Aube, in Illuminations.
Ce contenu a été publié dans art, Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.