A Pamiers – Estampadura 2013 – Triennale européenne de l’estampe contemporaine

 

A Pamiers, en partenariat avec l’association Estampadura (Toulouse), l’association Mille Tiroirs reconduit tout au long de ce joli (joliment arrosé) mois de mai 2013 sa Triennale européenne de l’estampe contemporaine. L’exposition réunit autour d’une suite d’eaux-fortes signées Martin Ware, artiste qui vit et travaille en Midi-Pyrénées, un choix de pièces empruntées cette année à des artistes allemands. Je viens de visiter cette exposition. Je raconte ici ma visite en images, et comme en caméra subjective. Les reflets qui peuplent les images font évidemment partie du récit. J’aime le hasard de ces fenêtres d’air qui s’ouvrent dans les oeuvres par le cadre gelées et, par effet de mise en abîme, dans les murs de la salle aussi, ainsi agrandie ici maintenant à la dimension du monde vif. Je ne conçois pas au demeurant d’exposition qui ne reconduise au libre de ce monde-là. A quoi sinon servirait-elle ?

 

Ci-dessus : Martin Ware, Arrivée à l’aéroport de Blagnac, eau-forte, 2011.

 

Ci-dessus : Martin Ware, Intérieur 3, eau-forte, 2013.

 

Ci-dessus : Wolfgang Folmer, Sans titre, xylographie, 2011.

 

Ci-dessus : Renata Jaworska, Sans titre, graphite, 2012.

 

Ci-dessus : Eiko Borcherding, Hostarken 15, photogravure et pointe sèche, 2009.

 

Ci-dessus : Ute Schätzmüller, Es gab dort auch embryonale, lithographie, 2011.

 

Ci-dessus : Oleksandr Seredenko, OT II, 2011.

 

Ci-dessus : Constantin Jaxy, Global Strukture, impression au carton, 2012.

 

Ci-dessus : Suzanne Werdin, 1 Viereck + 2 Kreis – Ausschnitte 1, xylographie couleur, 2010.

 

Ci-dessus : Frank Degelow, OT, Réserve, 2010.

 

Ci-dessus : Welf Schiefer, Educated Monkey, gravure, 2011.

 

Ci-dessus : Karin Bauer, Sans titre, lithographie, 2011.

 

Ci-dessus : Katharina Thölin Chittenden, Five easy steps 1, sérigraphie, 2012.

 

Ci-dessus : Uwe Schierhotz, Warmer Platz II, linogravure, 2012.

 

Ci-dessus : Uschi Krempel, Sans titre, 2012.

 

Ci-dessus : Paul Wesler, Bogen, eau-forte et aquarelle, 2012.

 

L’exposition dure jusqu’au 1er juin 2013. Hâtez-vous ! C’est à la salle Espalioux, rue Jules Amouroux, 09100 Pamiers, mardi, mercredi, vendredi, de 14h à 18h.

Ce contenu a été publié dans art, Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à A Pamiers – Estampadura 2013 – Triennale européenne de l’estampe contemporaine

  1. Martine Rouche dit :

    En plus de ce qu’il y a à voir, en plus de ce que tu nous donnes à voir, j’aime bien te trouver, ou du moins, te chercher dans la photo … Vertigineux !

Les commentaires sont fermés.