Analogies – Aventures d’une forme

 

 

Ci-dessus, de gauche à droite, et de haut en bas : Cézanne, La pendule noire, détail, 1867 ; Jean Antoine Linck (1766-1843), Vue des aiguilles du Charmoz depuis le Chapeau du glacier des Bois, 1799 ; David Caspar Friedrich, Homme et femme regardant la lune, circa 1830 ; vue prise depuis le porche de la grotte de Niaux, Ariège, 2010.

La matière demeure, et la forme se perd, dit Ronsard, ému des chênes qu’on abat dans la forêt de Gâtine 1Pierre de Ronsard, Elégies, Contre les bucherons de la forest de Gastine.. Et pourtant, quelque part dans l’inachevé, la forme demeure…

Notes   [ + ]

1. Pierre de Ronsard, Elégies, Contre les bucherons de la forest de Gastine.
Ce contenu a été publié dans art, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.