A Mirepoix – Vision Pop Art

 

Questionné à propos du Pop Art, dans le cadre de la grande rétrospective organisée en 1990 au Centre Pompidou, Andy Warhol formule l’observation suivante : « Une fois qu’on est pop, on ne peut plus voir les signaux de la même façon ».

Sans dire comment un jour on devient pop, il remarque qu’une fois pop, on voit autrement. Forcément, on voit pop !

 

On voit pop, précise Andy Warhol, quand là où il y a des choses, on voit des « signaux », i. e. des qualités qui vous « tirent l’oeil », – couleurs, formes, rythmes -, et que couleurs, formes, rythmes vous découvrent, par effet d’élargissement perspectif, un autre visage du monde, rendu ici étrange par son évidence même. La sémiotique de Peirce est à la mode dans les années pop. Andy Wahrol lui emprunte la notion de sign, ou signal. Il en fait le principe du schéma de compréhension qu’il esquisse à propos de la pop vision.

 

On voit pop, observe ailleurs Roy Lichtenstein, quand on veille préalablement à la neutralité de son propre regard. On voit pop, autrement dit, quand on accorde aux choses une attention sans exclusive et quand on se laisse atteindre, là, tout de suite, par leurs signaux, lesquels peuvent vous être adressés indifféremment par une boîte de sardines, un casier à bouteilles, un catalogue de papiers peints, une pompe à essence, une machine à café, un wagon de marchandises, un mur d’affiches, la tour Eiffel, la cathédrale de Mirepoix, etc.

 

Le milieu urbain se montre particulièrement propice à la pop vision, car il abonde en signaux violents, couleurs flashy, formes aiguës, rythmes obsédants. La sérialité de la gondole, du Modulor 1Modulor : module architectural standardisé, conçu par Le Corbusier en 1943, puis mis en oeuvre dans le cadre d’un projet immobilier vu par son auteur comme l’avénement de la « cité radieuse »., du traitement par lots, ici fait loi. Les effets de leurre, d’illusion, de mimicry 2Roger Caillois, in Les Jeux et les Hommes (1957), désigne sous le nom de mimicry le goût des simulacres, qui triomphe dans le monde contemporain., fleurissent dans le même temps.

Il arrive, lorsqu’on voit pop, que la dite sérialité vous inspire une pensée politique concernant le sort promis à l’individu dans le monde tel qu’il va. Certains artistes, en tout cas, tels Robert Rauschenberg ou James Rosenquist, ont nourri dans le cadre du Pop Art semblable pensée.

Notes   [ + ]

1. Modulor : module architectural standardisé, conçu par Le Corbusier en 1943, puis mis en oeuvre dans le cadre d’un projet immobilier vu par son auteur comme l’avénement de la « cité radieuse ».
2. Roger Caillois, in Les Jeux et les Hommes (1957), désigne sous le nom de mimicry le goût des simulacres, qui triomphe dans le monde contemporain.
Ce contenu a été publié dans art, Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.