Une visite au château de Labarre, à l’invitation des Amis des Archives de l’Ariège

labarre1.jpg

Ci-dessus : vue du village de Labarre au bord de l’Alses.

labarre_carte.jpg

labarre2.jpg

Ce mardi 24 octobre 2O17, à l’invitation de l’association des Amis des Archives de l’Ariège, je me suis rendue à Labarre afin de participer, sous le conduite de Laurent Claeys, à une balade sur le sentier du Castella. Rendez-vous près de l’église, sur le petit pont qu’on voit ci-dessus, le pont sur l’Alses.

labarre3.jpg

labarre_histoire.jpg

A l’entrée du sentier du Castella, ce panneau, conçu par Laurent Claeys, résume l’histoire du village de Labarre

labarre_castella1.jpg

labarre_castella2.jpg

Un second panneau, conçu cette fois par les enfants de l’école Paul Bert du Capitany 1Cf. La Dépêche. Les enfants du Capitany créent un chemin de randonnée à Labarre., présente le sentier du Castella, sa faune, sa flore, ses ressources archéologiques.

labarre_claeys1.jpg

A l’orée du sentier, Laurent Claeys détaille les points forts de la balade.

labarre4.jpg

En route !

labarre5.jpg

labarre6.jpg

Ci-dessus : depuis le sentier du Castella, vue de la centrale hydro-électrique construite sur l’Ariège 2Cf. La Dépêche. Foix. Le barrage de Labarre en rénovation..

labarre_chataignes1.jpg

labarre_chataignes2.jpg

Sous nos pas, un tapis de bogues, tombées des châtaigniers qui ombragent le sentier.

labarre_claeys2.jpg

Nous nous trouvons là, remarque Laurent Claeys, à l’emplacement d’un ancien fossé sec, lequel constituait, à une date antérieure à 1170, la première défense du Castella. La place forte semble avoir été entourée de trois fossés. L’enceinte proprement dite est aujourd’hui disparue.

labarre7.jpg

labarre8.jpg

labarre9.jpg

labarre_claeys3.jpg

Ci-dessus : escalier réaménagé aujourd’hui pour faciliter l’accès à la butte sommitale.

labarre10.jpg

Ci-dessus : vus de l’intérieur de l’édifice, restes du mur nord du Castella.

labarre11.jpg

Postérieure au développement du village de Labarre, la construction du Castella de Labarre a probablement été commanditée par les comtes de Foix. Situé à l’aplomb du pas de Labarre, jadis beaucoup plus étroit, le Castella regarde côté nord sur la tour d’Ops, ou château d’Opio, et côté sud sur le château de Foix. Il signalait ainsi dans le paysage l’omniprésence et la vigilance panoptique du pouvoir fuxéen.

labarre12.jpg

labarre13.jpg

Les petites ouvertures que l’on voit dans les murs du Castella ne sont pas des archères, observe ici Laurent Claeys, car elles sont impropres au tir à l’arc. Outre qu’elles fournissaient initialement un rai de jour, elles ont pu servir au tir avec des armes à feu lors des guerres de religion.

labarre14.jpg

labarre15.jpg

labarre_claeys4.jpg

Laurent Claeys raconte : en 1211, le Castella est pris et démantelé par les troupes de Simon de Montfort. Puis il a été refortifié pendant les guerres de religion.

labarre16.jpg

Ci-dessus : vue de l’extérieur du mur sud du Castella. L’édifice s’élève sur un socle rocheux, dont les flancs ont été retaillés de façon plus abrupte et percés de trous par endroits.

labarre17.jpg

labarre19.jpg

labarre20.jpg

On ne sait trop à quoi servaient ces trous. Il se peut en tout cas que l’on ait construit des cabanes au pied du rocher.

labarre18.jpg

Ci-dessus : vue du mur sud du Castella depuis le sous-bois, en contre-plongée.

Nous redescendons maintenant au village afin de visiter son église, dite de la Nativité de la Vierge. L’édification de cette église remonte au XIIe siècle. De nombreuses modifications sont venues ensuite en altérer le style initial. Le bâtiment a fait l’objet d’une rénovation importante en 2004. On n’y célèbre plus la messe, mais l’officiant vient encore pour les sépultures.

labarre_eglise1.jpg

labarre_eglise2.jpg

labarre_eglise3.jpg

Ci-dessus : sous les génoises, frise à rinceaux du XIIe siècle.

labarre_eglise4.jpg

Ci-dessus : portail roman.

labarre_eglise5.jpg

Ci-dessus : chapiteaux romans, à gauche du portail

Ci-dessus : chapiteaux romans, à gauche du portail.

labarre_eglise6.jpg

Ci-dessus : chapiteaux romans (dont l’un retouché ?), à droite du portail.

labarre_eglise7.jpg

Ci-dessus : restes de peinture au-dessus du portail.

labarre_eglise8.jpg

Ci-dessus : ancien bénitier.

Dans la petite nef unique, tout a été très repeint.

labarre_eglise9.jpg

labarre_eglise10.jpg

labarre_eglise11.jpg

labarre_eglise12.jpg

labarre_eglise13.jpg

labarre_eglise14.jpg

Ci-dessus : tableau non documenté.

labarre_eglise15.jpg

labarre_eglise16.jpg

Ci-dessus : vue de la façade est de l’église, qui donne sur l’Alses.

labarre_eglise17.jpg

Ci-dessus : vue d’une petite fenêtre romane, sur cette même façade est.

J’aurais bien voulu savoir où se situait l’ancien hôpital, remplacé à partir de 1582 par un moulin à blé. Laurent Clayes dit que cet hôpital se situait probablement à proximité de l’église. Pourquoi pas à l’emplacement de l’une ou l’autre de ces maisons que l’on voit suspendues au-dessus de l’Alses sur l’image qui sert d’en-tête à cet article ?

References   [ + ]

8 réponses sur “Une visite au château de Labarre, à l’invitation des Amis des Archives de l’Ariège”

  1. Pardon, Jacques, mais je ne crois pas. Ni la composition, ni la patte de ce peintre, ni les éléments récurrents (notamment un livre ouvert , avec bâtonnets noirs et acrostiche rouge, et un extrait de l’évangile de saint Luc) ne m’apparaissent dans ce tableau. Mais votre regard est toutefois légitime !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *