Pendant ce temps, Ulysse…

Pendant ce temps, Ulysse
s’ennuie d’avoir à baiser Calypso
tant et tant.
Prisonnier de l’Océanide
aux cheveux verts,
il se tient au bord du rivage
et cherche à lire dans le mouvement de la lame
la suite de l’aventure
dont il a oublié le départ
et l’avant,
et l’avant de l’avant.
Il n’y a point d’avant,
songe-y-il,
rien de plus que le ciel et la mer,
le ciel, la mer, le rivage.
— Coucouroucoucou !
Rum and Coca Cola !
Viens danser le calypso !
J’ai un disque de Dario Moreno !
dit la belle qui va nue
sous le vert de sa chevelure.
Oh ! le vert de cette chevelure
qui lui tombe jusqu’aux pieds.
Ulysse n’aime pas danser.
Il se tient au bord du rivage
et cherche à lire dans le mouvement de la lame
quelque chose
plutôt que rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *