Au château de Crampagna, près de Varilhes

crampagna_pont.jpg

Le château de Crampagna est une propriété privée. Nous avons pu le visiter vendredi dernier en compagnie des maîtres de maison. Qu’ils soient remerciés ici de la courtoisie qu’ils nous ont faite.

crampagna_gargouille.jpg

Ci-dessus : une curieuse gargouille dans les restes d’un ancien mur d’enceinte. Cliquez sur les images pour les agrandir.

crampagna_donjon.jpg

Ci-dessus : vue de la tour, qui date du XIIIe siècle.

crampagna_donjon2.jpg

Ci-dessus : autre vue de la tour.

crampagna_donjon3.jpg

Ci-dessus : fenêtre gothique dans la tour.

crampagna_chateau1.jpg

Ci-dessus : autre vue du château. Le bâtiment de gauche prolonge à partir du XVIIIe siècle la salle de garde construite au pied de la tour à l’époque de la Renaissance. Le bâtiment de droite date des années 1900. Il abrite un grand escalier en bois, plus pratique pour accéder aux étages du château que l’escalier à vis situé dans la tour.

crampagna_chateau2.jpg

crampagna_ariege.jpg

Ci-dessus : le château s’élève sur une butte rocheuse dont le sommet a été arasé au temps de la Gaule romaine. Il dispose sur cette butte d’un grand parc planté de chênes pluricentenaires. Depuis cette butte, dans la profondeur verte, on voit couler l’Ariège.

crampagna_salle_armes.jpg

Ci-dessus : installé au plafond de la salle de garde par laquelle se fait l’accès à la tour, blason de Blaise de Roquefort, qui fut l’époux de Germaine de Lévis, sœur de Jean Claude de Lévis, baron d’Audou.

crampagna_escalier_vis.jpg

Ci-dessus : escalier à vis qui donne accès à la tour et à l’ensemble des étages du château.

crampagna_latrine.jpg

Ci-dessus : aménagées dans l’escalier à vis et reliées à un tuyau en terre cuite qui permettait d’évacuer les matières, vue de l’une des deux latrines de jadis. A noter que le château disposait également de réserves d’eau, obtenues par recueil des eaux pluviales.

crampagna_tete1.jpg

Ci-dessus : dans la salle haute, cul-de-lampe sculpté au bas de l’un des arcs de la voûte d’ogive.

crampagna_tete2.jpg

Ci-dessus : autre cul-de-lampe.

crampagna_tete3.jpg

Ci-dessus : autre cul-de-lampe.

crampagna_tete4.jpg

Ci-dessus : autre cul-de-lampe.

crampagna_proszinski1.jpg

Ci-dessus : sans doute inspirée par l’expérience de la Grande Guerre, sculpture d’Henri Louis Boleslas Proszinski, qui a vécu et travaillé épisodiquement au château de Crampagna.

proszinski_henri.jpg

Ci-dessus : extrait de la feuille matricule d’Henri Proszinski. Nº 563. Mobilisé le 1er août 1914, Henri Proszinski est affecté le 1er décembre 1814 au 18e régiment d’artillerie. Il sera démobilisé le 18 juillet 1919. C’est Ignace Proszinski, son père, qui a acheté dans les années 1880 le château de Crampagna et procédé à de nombreux réaménagements (création de l’escalier en bois, découpe de pièces plus petites, bétonnage des murs intérieurs façon pierre, etc.) de ce dernier.

crampagna_groupe1.jpg

Ci-dessus : en compagnie de la maîtresse de maison, moment d’échange dans la salle haute de la tour.

crampagna_blason2.jpg

Ci-dessus : au plafond de la salle haute, un peu trop repeint, blason, augmenté de feuilles de chêne, des descendants ou successeurs de Blaise de Roquefort.

crampagna_groupe2.jpg

crampagna_fenetre.jpg

Ci-dessus : à la fenêtre gothique…

crampagna_fenetre2.jpg

Ci-dessus : vue des monts depuis la fenêtre gothique.

crampagna_facade1.jpg

Ci-dessus : vue à pic depuis la fenêtre gothique.

crampagna_donjon_charpente.jpg

Ci-dessus : au sommet de la tour, vue de l’écroulement antérieur et vue de la charpente moderne qui protège heureusement l’édifice.

crampagna_fenetre3.jpg

Ci-dessus : vue de la campagne depuis les créneaux de la tour.

crampagna_arcs.jpg

Ci-dessus : dans l’autre partie du château, vue des arcs qui montent du salon situé un étage en dessous. Les cloisons installées par Ignace Proszinski masquent la partie droite des arcs.

crampagna_culot.jpg

Ci-dessus : un étage plus bas, vue de l’un des culs-de-lampe sur lesquels tombent les arcs précédents.

crampagna_culot2.jpg

Ci-dessus : autre cul-de-lampe, au même étage inférieur.

crampagna_tete5.jpg

Ci-dessus : autre cul-de-lampe, au même étage inférieur.

crampagna_blason3.jpg

Ci-dessus : surmontant la porte qui donne au salon, autre blason encore. Les chiens remplacent ici les feuilles de chêne.

crampagna_frise1.jpg

Ci-dessus : autour de la porte du salon.

crampagna_frise2.jpg

Ci-dessus :autour de la porte du salon.

crampagna_frise3.jpg

Ci-dessus :autour de la porte du salon.

crampagna_chien1.jpg

Ci-dessus : au pied de la porte du salon.

crampagna_chien2.jpg

Ci-dessus :au pied de la porte du salon.

crampagna_proszinski_pere.jpg

Ci-dessus : buste d’Ignace Proszinski, par Henri Proszinski, son fils. Parmi les commandes publiques réalisées en Ariège par Henri Proszinski, figurent en particulier les Monuments aux morts de Pamiers, de Lavelanet, et du Fossat.

crampagna_facade2.jpg

Ci-dessus : vue de la façade du château à l’aplomb du salon que nous venons de quitter.

crampagna_facade3.jpg

Ci-dessus : détail de la même façade.

crampagna_facade4.jpg

Ci-dessus : autre détail de la même façade.

crampagna_facade5.jpg

Ci-dessus : autre détail de la même façade.

crampagna_facade6.jpg

Ci-dessus :autre détail de la même façade.

crampagna_facade7.jpg

Ci-dessus :autre détail de la même façade. Dernière vue de ce château passionnant, dont l’architecture n’a pas encore livré tous ses secrets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *