A Mirepoix, la maison de François Ferrusse, puis de Jean Cairol, dit Lamarsale

160220_cairol_lamarsale

 

Ci-dessus, la maison verte que l’on aperçoit derrière la fontaine de Cambacérés appartenait en 1766 (adresse « ancien style » : plan 3 n° 55) à François Ferrusse, prêtre et prébendier du chapitre. Desservant de la petite église Notre Dame de l’Immaculée Conception et de Saint Michel ainsi que de son cimetière, François Ferrusse possédait aussi, à la même date, « maison, autre couvert, jardin, vigne al Sautadou, proche du cimetière d’auta, la promenade du Jeu du Mail et autrefois les caves vieilles » 1Cf. La dormeuse blogue 3 : A Mirepoix – Moulon du cimetière al Sautadou et quartier du faubourg d’Amont., petit royaume occupé aujourd’hui par Gam Vert et par la Maison médicale. François Ferrusse cultivait en 1766, dans le tournant dit « des caves vieilles », une vigne réputée excellente.

La même maison verte a appartenu ensuite à Jean Cairol, dit Lamarsale, « propriétaire, célibataire, fils de feu Gaspard Cairol et de Marie Ferrusse, demeurant de son vivant (adresse « nouveau style ») section A n° 104, sous le Grand Couvert », mort le 3 octobre 1819, à l’âge de quatre‑vingt‑dix ans. C’était là un grand-oncle de Frédéric Soulié. Il aimait « le gibier, le raisiné et les cuisses d’oie confites » 2Frédéric Soulié, Deux séjours. Province, Paris, p. 170, deuxième édition, Hippolyte Souverain, Paris, 1837.

References   [ + ]

1. Cf. La dormeuse blogue 3 : A Mirepoix – Moulon du cimetière al Sautadou et quartier du faubourg d’Amont.
2. Frédéric Soulié, Deux séjours. Province, Paris, p. 170, deuxième édition, Hippolyte Souverain, Paris, 1837.

Leave a Comment