Pastorale des Cyclopes

Eclair, Tonnerre et Foudre,
planqués derrière les monts,
s’amusaient à faire peur
aux bergères. Hou !
Et bergères de fuir,
chassant par les prairies
mille et un blancs moutons.

Là-bas sous le feuillage,
au bord du petit pont,
la cabane nous abritera.
Mais, hou !
d’où vient cet oeil géant
qui se penche sur nous
et nous tient
jà captives
dans son orbe si noire ?
Noire !

Bergères disparues,
et blancs moutons aussi…
Hou !
Cyclopes, forces
sans foi ni loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *