Mains de gloire

Les feuilles mortes
courent, courent
dans les rues de la cité,
comme des mains folles,
des mains de feu,
des mains de gloire.
Life and treasure shall he command
Who knoweth the charm of the glorious Hand
.
Vie et trésor commande celui-là
qui connaît le charme de la main glorieuse. 1Richard Harris Barham (1788-1845), alias Thomas Ingoldsby. In The Ingoldsby Legends. W. Heinemann. London. 1910.
Rouges, rouges,
elles ruissellent
dans les rues de la cité,
l’autan les emporte
dans sa grande haleine,
comme il fait des bêtes,
des enfants, des femmes,
de vie et trésor
lui seul connaît le charme,
le fleuve passe,
souviens-toi
qu’on ne se baigne jamais deux fois
dans le même fleuve,
le trésor est dans le bruit
de ton pas,
et dans l’odeur du pain chaud.

References   [ + ]

1. Richard Harris Barham (1788-1845), alias Thomas Ingoldsby. In The Ingoldsby Legends. W. Heinemann. London. 1910.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *