Une visite à Alet-les-Bains, Aude. Première partie

alet_pont1.jpg

 

Ci-dessus : vue du pont sur l’Aude qui mène à Alet-les-Bains.

Cette semaine, sous un ciel bleu claquant, miracle en décembre ! nous sommes allés nous promener Alet-les-Bains. Hélas, l’Office de tourisme, l’hôtel-restaurant installé dans l’ancien évêché, l’épicerie-café, tout était fermé, sauf la limonaderie. Nous pensions pouvoir visiter l’ancienne abbaye Notre Dame d’Alet ainsi que l’église Saint André. Mais l’Office de tourisme d’Alet n’ouvre que du 31 mars au 31 octobre. Le reste du temps, on ne visite pas ! Nous avons remâché notre déception tout en nous promenant un peu au hasard. Nous avons pu admirer les ruines de l’abbaye ainsi que l’église Saint André, de l’extérieur, depuis le vieux cimetière qui s’étend entre les deux édifices. Et nous n’avons rien trouvé à manger ni à boire, de toute la journée. Voici le reportage photo de cette journée sans biscuit.

alet_pont2.jpg

 

Ci-dessus : autre vue du même pont, doté des mêmes becs angulaires que celui de Limoux. Cf. Christine Belcikowski. A Limoux, par un bel après-midi de printemps, une promenade fantasque.

alet_pont3.jpg

 

Ci-dessus : devant nous, Martine Rouche considère l’entrée d’Alet-les-Bains.

alet_corbeau.jpg

 

Ci-dessus : dans la rue Nicolas Pavillon, sous un balcon, un corbeau ouvragé.

alet_porte_abbaye.jpg

 

Ci-dessus : immédiatement voisine de l’ancien évêché, porte d’entrée de l’ancienne abbaye Notre Dame d’Alet.

alet_abbaye.jpg

 

Ci-dessus : J. Graille. Entrée de l’abbaye. Sans date.

alet_porte_chapiteau1.jpg

 

Ci-dessus : chapiteau orné, situé sur le bord gauche de la porte d’entrée de l’ancienne abbaye.

alet_porte_chapiteau2.jpg

 

Ci-dessus : autre chapiteau orné, situé sur le bord droit de la porte d’entrée de l’ancienne abbaye.

alet_abbaye1.jpg

 

Ci-dessus : vue des ruines depuis la porte d’entrée de l’abbaye.

alet_abbaye2.jpg

 

Ci-dessus : autre vue des ruines depuis la porte d’entrée de l’abbaye.

alet_abbaye3.jpg

 

Ci-dessus : vue des ruines du choeur de l’ancienne église de l’abbaye depuis la rue Nicolas Pavillon. En arrière-plan, la fenêtre en forme d’étoile de Salomon appartient à la façade nord de l’église Saint André. On peut voir une même fenêtre en forme d’étoile à six branches à l’église Saint Martin de Limoux. Cf. Christine Belcikowski. A Limoux, par un bel après-midi de printemps, une promenade fantasque.

alet_abbaye_clef.jpg

 

Ci-dessus : vue de la clé de voûte du choeur de l’ancienne abbaye.

alet_abbaye4.jpg

 

alet_abbaye5.jpg

 

Ci-dessus : fenêtre en forme d’étoile à six branches de l’église Saint André.

alet_abbaye6.jpg

 

Ci-dessus :vue des ruines de l’abbaye, un peu plus loin, rue Nicolas Pavillon. Couleur des pierres au soleil levant et aspect vaguement oriental du bâti font songer à Pétra.

L’abbaye bénédictine Notre Dame d’Alet a été créée en 813 par le comte Béra de Catalogne. En 1318, suite à l’élévation d’Alet au rang d’évêché, l’église Notre Dame d’Alet devient cathédrale, et, dans le même temps, l’évêque d’Alet fait édifier l’église paroissiale, placée sous le patronage de Saint André.

L’abbaye et l’église Saint André seront, détruite pour l’une 1Cf. Wikipedia. Abbaye d’Alet : « Lors d’un des assauts en 1577, un boulet de canon incontrôlé fit effondrer une partie de la toiture de la cathédrale. Le monument servit alors de carrière de pierres pour remonter les remparts de la ville », et presque complètement détruite pour l’autre, sous l’épiscopat d’Antoine Dax, dans les années 1570, pendant les guerres de religion. Nicolas Pavillon, évêque d’Alet de 1637 à 1677, fera partiellement restaurer l’église paroissiale Saint André. Mais il faut attendre le XIXe siècle pour une restauration complète de cette dernière. L’abbaye, quant à elle, ne sera jamais restaurée. Dans les années 1930, la création de l’ancienne route nationale 119 lui porte le coup de grâce en l’amputant de quatre des cinq absides rayonnantes du choeur gothique. Ce qui reste de l’édifice s’écroule alors par pans entiers.

alet_abbaye7.jpg

 

alet_abbaye_baie3.jpg

 

Ci-dessus : vues depuis le cimetière, situé au pied de la façade sud-est des ruines de l’abbaye, deux baies qui donnent sur la montagne.

alet_abbaye8.jpg

 

Ci-dessus : depuis le vieux cimetière, vue de la partie gauche de façade sud-est de l’abbaye.

alet_abbaye9.jpg

 

Ci-dessus : vue de la partie centrale de la façade sud-est de l’abbaye.

alet_abbaye10.jpg

 

Ci-dessus : vue de la partie droite de la façade sud-est de l’abbaye.

alet_abbaye14.jpg

 

Ci-dessus : prise dans un autre axe, même vue que la précédente.

trutat_alet_abbaye_1898.jpg

 

Ci-dessus : Eugène Trutat. Vue des ruines de l’abbaye d’Alet-les-Bains. 1898.

alet_abbaye_ancien.jpg

 

Ci-dessus : vue de la façade sud-est de l’abbaye en 1931.

alet_abbaye_animal1.jpg

 

Ci-dessus : animal mythologique situé sur la partie gauche de la même façade.

alet_abbaye_animal2.jpg

 

Ci-dessus : autre animal mythologique situé sur la partie centrale de la même façade.

alet_abbaye_animal3.jpg

 

Ci-dessus : animal mythologique situé sur la partie droite de la même façade.

alet_abbaye_ange.jpg

 

Ci-dessus : détail des sculptures de la façade sud-est.

alet_abbaye_personnage.jpg

 

Ci-dessus : détail des sculptures de la façade sud-est.

alet_abbaye_personnage2.jpg

 

Ci-dessus : détail des sculptures de la façade sud-est.

alet_abbaye_personnages.jpg

 

Ci-dessus : détail des sculptures de la façade sud-est.

alet_abbaye_baie2.jpg

 

Ci-dessus : détail des sculptures de la façade sud-est.

alet_abbaye15.jpg

 

Ci-dessus : reste de fenêtre à ogive trilobée.

alet_abbaye_personnage2.jpg

 

Ci-dessus : chapiteau à feuilles d’acanthe, de style corinthien, qui confère à l’édifice son caractère vaguement oriental et comme inspiré de l’antiquité alexandrine.

alet_abbaye11.jpg

 

Ci-dessus : épurés par le temps et le processus de destruction au point de ressembler à une oeuvre des années 1930, relique d’un pan de mur de l’ancien choeur gothique.

alet_abbaye12.jpg

 

Ci-dessus : reste de colonne de l’ancien choeur gothique.

alet_abbaye13.jpg

 

Ci-dessus : reste de l’abside de l’ancien choeur gothique.

alet_saint_andre.jpg

 

Ci-dessus : à côté des ruines de l’abbaye, séparé de ces dernières par le vieux cimetière, le clocher de l’église Saint André.

alet_croix1.jpg

 

Ci-dessus : dans le cimetière, croix datée du XVIe siècle.

alet_croix2.jpg

 

Dans le cimetière, une simple dalle de pierre grise marque l’emplacement de la tombe de Monseigneur Pavillon.

A suivre : Une visite à Alet-les-Bains, Aude. Seconde partie : place de la République. Maison de Nostradamus. Rue de la Juiverie. Anciens thermes. Limonaderie. Source d’Alet.

References   [ + ]

1. Cf. Wikipedia. Abbaye d’Alet : « Lors d’un des assauts en 1577, un boulet de canon incontrôlé fit effondrer une partie de la toiture de la cathédrale. Le monument servit alors de carrière de pierres pour remonter les remparts de la ville »

Leave a Comment