Pauline Soulié et Marianne Soulié, (grands-)tantes de Frédéric Soulié

mazeres_ponts

 

1. Pauline Soulié

Dans la série d’articles que je dédie à la famille paternelle de Frédéric Soulié 1Christine Belcikowski. Dossier Frédéric Soulié., j’évoque ça et là la figure de Paule Soulié, dite plus tard Pauline, fille de Jean Pierre Soulié I, maître tailleur, consul de Mazères en 1740, 1753 et 1765, échevin de 1769 à 1771, et de Magdeleine Vidal 2Christine Belcikowski. Pour une généalogie de Frédéric Soulié..

soulie_pauline_bapteme

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mazères. Document 1NUM5/5MI675 (1731-1759). Vue 179.

Née le 7 juillet 1741 à Mazères, Pauline Soulié, qui restera toute sa vie célibataire, choisit d’accompagner dans son ministère Pierre Soulié, son frère prêtre. En 1769, elle le suit à Mirepoix où, nanti d’une prébende, Pierre Soulié devient rapidement vicaire à la cathédrale et professeur de latin à l’Ecole des Frères. Elle demeure avec lui rue du Coin de Loubet (aujourd’hui rue Bayle) dans laquelle celui-ci a acquis du bastier Louis Pons la maison située sur la parcelle n° 143 du plan 2 (section C nº 63 « nouveau style » 3Christine Belcikowski. A Mirepoix, l’ancienne maison de l’Abbé Pierre Soulié, prêtre constitutionnel, l’un des (grands-) oncles de Frédéric Soulié..

soulie_pauline_deces

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mirepoix. Document 1NUM/4E2360 (An XI-1812). Vue 248.

Pauline Soulié meurt dans cette maison le 18 mars 1807. Auparavant, elle aura hébergé, circa 1804, Pierre Auguste Prosper Soulié, né le 11 septembre 1790, fils de son frère Abdon Soulié, maître boulanger à Belpech, et de Jeanne Rouquet 4Christine Belcikowski. Abdon Soulié, un autre (grand-) oncle de Frédéric Soulié.. Elle aura eu également le temps de connaître Frédéric Soulié, son petit-neveu, qui, né le 2 nivôse an IX (23 décembre 1800), a vécu à Mirepoix jusqu’à l’âge de quatre ans et n’a quitté définitivement l’Ariège qu’en 1808.

2. Marianne Soulié

J’entreprends maintenant d’évoquer la figure de Marianne Soulié, fille de Jean Pierre Soulié I, maître tailleur, et de Magdeleine Vidal, l’autre grand-tante paternelle de Frédéric Soulié.

soulie_marianne_bapteme

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mazères. Document 1NUM2/5MI676 (1745-1749). Vue 38.

Née le 9 septembre 1745 à Mazères, Marianne Soulié co-signe le 14 avril 1765, d’une écriture grande, penchée vers la droite, l’acte de baptême de Catherine Bergé.

soulie_marianne_signataire

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mazères. Document 1NUM5/5MI676 (1760-1770). Vue 249.

Malgré de longues recherches, maintes fois réitérées, dans les registres paroissiaux de Mazères, fertiles au demeurant en pages illisibles, je n’ai pu trouver son acte de mariage.

sabatier_abdon

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mazères. Document 1NUM6/5MI676 (1771-1781). Vue 229. 14 avril 1781. Acte de baptême d’Abdon Anne Antoinette Sabatier, fille du Sieur Jean Pierre Sabatier, féodiste, et de Marie Anne Soulié. Parrain, le Sieur Abdon Soulié. Marraine, Demoiselle Antoinette Sabatier.

Autre Jean Pierre Sabatier a été notaire à Mazères jusqu’en 1779. Jacques Sabatier, peigneur de laine, marchand, et Jean Pierre Soulié, père de Marianne Soulié, ont été ensemble consuls de Mazères. Incluse dans le pont de Mazères, une pierre commémore l’achèvement de ce dernier en date de 1746. Elle porte les noms des quatre consuls de l’année 1753, Peire, Sabatier, Laforgue, Soulié 5Cf. Pierre Duffaut. Histoire de Mazères, p. 392. Mairie de Mazères. 1988.. Jean Pierre Sabatier, féodiste, est probablement le fils ou le neveu de Jean Pierre Sabatier, ou le fils ou le neveu de Jacques Sabatier. Jean Pierre Soulié, quant à lui, père de Marianne Soulié, disparaît des archives de Mazères après 1771.

soulie_marianne_deces

 

Ci-dessus : Archives dép. de l’Ariège. Mazères. Document 1NUM1/5MI677 (1762-An II). Vue 167.

Le 14 mai 1782, le registre paroissial de Mazères mentionne le décès de Marianne Soulié, 35 ans, épouse de du sieur Sabatier féodiste. La jeune femme laisse derrière elle un enfant de un an.

Des enfants nés à Mirepoix de son frère Jean Soulié, elle aura eu le temps de connaître sans doute Pierre Gabriel Soulié, né le 24 mars 1755 ; Madeleine Soulié, née le 13 septembre 1756 ; Barthélémie Thérèse Marguerite Soulié, née le 8 novembre 1758, morte le 21 janvier 1770, à l’âge de 12 ans ; François Bruno Melchior Soulié, né le 6 octobre, qui mourra déserteur le 8 germinal an VIII (29 mars 1800) à l’hôpital d’Aix-en-Provence ; Catherine Véronique Thècle Soulié, née le 25 janvier 1764, qui mourra le 2 novembre 1783, à l’âge de 18 ans.

Des enfants nés à Lavelanet de son frère Jean Pierre Soulié, elle aura eu le temps de connaître également François Melchior Soulié, né le 20 mai 1770, futur père de Frédéric Soulié ; Marie Sophie Soulié, née le 2 juin 1774 ; Jeanne Gabrielle Soulié, née le 12 mai 1779.

Pauline Soulié et Marianne Soulié… J’ai souhaité rendre hommage ici à la mémoire de ces deux oubliées.

References   [ + ]

1. Christine Belcikowski. Dossier Frédéric Soulié.
2. Christine Belcikowski. Pour une généalogie de Frédéric Soulié.
3. Christine Belcikowski. A Mirepoix, l’ancienne maison de l’Abbé Pierre Soulié, prêtre constitutionnel, l’un des (grands-) oncles de Frédéric Soulié.
4. Christine Belcikowski. Abdon Soulié, un autre (grand-) oncle de Frédéric Soulié.
5. Cf. Pierre Duffaut. Histoire de Mazères, p. 392. Mairie de Mazères. 1988.

Leave a Comment