Au Carla-Bayle – Chose vue à la galerie Carpe Diem

Secret d’artiste : une photo, incluse dans la résine, donne l’étrange présence que l’on voit ici.

En vertu de l’effet stéréoscopique, on songe à un hologramme. Lorsque qu’on fait le tour du cristal qui renferme le corps de la Vénus blonde, on remarque toutefois qu’il s’agit d’une illusion, car Vénus demeure figurée dans une perspective plane. C’est Vénus elle-même, ou la matière lumineuse dont elle semble naître, qui suscite l’imagination de la 3D.

J’ignore le nom de l’artiste qui a créé cette oeuvre baroque. Je le signalerai ici quand, après avoir consulté la galerie Carpe Diem, basée à Toulouse, j’en saurai plus.

Ce contenu a été publié dans art, Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Au Carla-Bayle – Chose vue à la galerie Carpe Diem

  1. Très original, comme un fantôme, un rève sans consistance,. j’aime.

Laisser un commentaire