Manuel Martinez – Sculptures

C’est le moment, comme chaque été, d’aller au Carla-Bayle arpenter la Rue des Arts. Les lieux d’exposition sont partout. Dans les belles maisons anciennes. Dehors, au pied des remparts. On flâne. Peintures, sculptures, photos, autres techniques mystérieuses, l’art s’expose ici dans tous ses états. L’après-midi n’y suffit pas. Le soir, depuis la terrasse d’un café situé au bord du rempart, le paysage est si grand qu’on voit l’or du couchant sur la terre entière.

 
J’ai remarqué cette sculpture-bidon chez Manuel Martinez. D’autres sculptures, de facture analogue, s’élèvent parmi les toiles de l’artiste. Elles ont la pure présence des colonnes, ou celle des fétiches d’Océanie et de Guinée. On ne sait si l’inspiration est ludique ou sérieuse, si Manuel Martinez s’est souvenu de l’esthétique de Hergé dans Le Trésor de Rackham le Rouge, ou s’il entreprend d’explorer ici, façon Roland Barthes, les figures curieuses d’une possible mythologie moderne. Pauvreté du matériau, rigueur de la forme et de la couleur, indécidabilité du sens, font ensemble la force étrange de ces sculptures-bidons.

 

 

Ci-dessus, de gauche à droite : Constance de Mauvaisin, responsable de la communication de l’association Mille Tiroirs ; Manuel Martinez.

A voir aussi :
Manuel Martinez – Peintures – Sculptures

Ce contenu a été publié dans art, Midi-Pyrénées, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Manuel Martinez – Sculptures

  1. taminh dit :

    je serai bien intéressée de voir cela. Avec toi, Krysia.
    see you

Laisser un commentaire