Analogies – Velours de nuit

 

Ci-dessus, de gauche à droite : Mirepoix, clocher de la cathédrale Saint-Maurice ; Londres, façade de la Southwark Cathedral, dans le quartier de Bankside.

Voir, c’est un mode invisible du toucher. Mieux que les mots, la photographie restitue ici la touche de la matière nocturne, celle d’un velours de soie, richement mordoré.

Ce contenu a été publié dans la dormeuse, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Analogies – Velours de nuit

  1. Martine Rouche dit :

     » Black velvet night-time
    embroidered with brilliant stars
    hope is in the stillness  »

    A haiku by Tanja Cilia

Laisser un commentaire