Tondo è rotondo

 

De haut en bas, de gauche à droite : 1. Adam Elsheimer (1578-1610), Maison sur la montagne, 1603-1610 ; 2. Goffredo Wals (1595-1638, Paysage avec des figures pastorales ; 3. Goffredo Wals, Route de campagne au bord d’une maison ; 4. Odilon Redon (1840-1916, Tondo ; 5. Jean Marc Scanreigh (né en 1950), Tondo ; 6. Gisela Clev (née en 1952), Désert en Arizona ; 7.Alain Josseau (né en 1968), Irak war ; 8. Bernard Marie Collet (né en 1950), Louxor, l’entrée du temple ; 8.Thibault Moreau (né en 1988), Tondo bleu ; 9. Ilya Bolotowsky (1907-1981), Pale yellow and blue Tondo, 1970 ; 10. Jason Martin (né en 1970), Pink Tondo, 2003 ; Franklin Chow, ou Qui Daxiong (né en 1946), Ars brevis vita longa, 2010.

Vasari rapporte que le pape Boniface VIII envoya un jour l’un de ses familiers en Toscane pour voir qui était Giotto et à quoi ressemblait sa peinture. Après avoir visité l’atelier de Giotto, l’émissaire réclame à l’artiste un dessin pour l’envoyer à sa Sainteté. Giotto prend une feuille sur laquelle, muni d’un pinceau rouge, il trace à main levée un cercle parfait. Puis il dit en souriant à l’envoyé du pape :
– Voici le dessin demandé.
– N’aurai-je rien d’autre que ce dessin ? demande l’envoyé du pape.
– Il est plus que suffisant, répond Giotto.
L’envoyé du pape craignait de s’être laissé jouer. Mais le pape, à la vue du tondo, comprit quanto Giotto avanzasse d’eccellenza tutti gli altri pittori del suo tempo 1)Giorgio Vasari (1511-1574), Le Vite de’ più eccellenti pittori, scultori e architettori, 1550-1568.

Notes   [ + ]

1. Giorgio Vasari (1511-1574), Le Vite de’ più eccellenti pittori, scultori e architettori, 1550-1568
Ce contenu a été publié dans art. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Tondo è rotondo

  1. Françoise Decressin dit :

    Tes analogies me fascinent et m’interrogent chaque fois !
    Merci de continuer pour moi et d’autres je suppose !
    Puisque tu y fais allusion, voir au Grand palais l’exceptionnelle expo d’Odilon Redon.

  2. Martine Rouche dit :

    Il y a quelques années, j’ai beaucoup offert  » Tondo  » de Pascal Quignard, chez Skira. Mot magique, livre magique.Ta galerie de tondos (tondi ? ) est magique, elle aussi !

  3. Je suis l’auteur du tondo de « Louxor entrée du temple » que vous reproduisez ici (sans m’en avoir demandé l’autorisation). Plutôt que de mentionner une année de naissance fantaisiste vous auriez pu établir un lien avec mon site, cela aurait pu être encore plus magique comme le dit une de vos correspondantes.

    • La dormeuse dit :

      Il se peut qu’à l’époque, j’aie oublié de rajouter un lien, et que malheureusement « Louxor entrée du temple ait été victime de cet oubli. Je vous prie de m’en excuser. Je viens de corriger l’oubli en question. Vous avez bien fait de me prévenir. Le lien avec votre site est maintenant établi. Quant à la date, dans la forêt d’internet, qui est à l’abri d’une erreur ? Si vous voulez bien m’indiquer cette date, je corrigerai ; ou bien je supprimerai la date, si vous le souhaitez.
      Cordialement,
      Christine Belcikowski

      • Bonjour Christine Belcikowski,
        je ne découvre qu’aujourd’hui votre aimable réponse et je vous en remercie.
        (L’année de naissance c’est malheureusement 1940…, mais ce n’est pas grave, par coquetterie on pourrait laisser celle de 1950…)
        J’ai peins quelques tondi dans les années 90 et cela m’arrive encore parfois. La surface parfaite, équilibrée du cercle sans début ni fin permet, quelquefois, d’introduire un mouvement en décentrant les formes ou couleurs que l’on y place. C’est aussi pour moi comme l’ image symbolique de la pupille de l’oeil découpant dans l’espace un champ de vision.
        Si vous êtes à Paris j’expose jusqu’au 16 juin une soixantaine de pastels méditerranéens (dont une vingtaine d’Egypte,mais aucun tondo.) à la galerie Saint-Roch, au 10 rue Saint-Roch 75001 Paris
        Bien cordialement à vous,
        Bernard Collet

Laisser un commentaire