Jean-Luc Damblé – Demeurons vigilants

Jean-Luc Damblé cinéaste 1)A côté de ses films de création, Jean-Luc Damblé réalise des films documentaires, consacrés aux artistes exposés par l’association Mille Tiroirs. Il diffuse actuellement sur YouTube un film relatif aux Fictions de Laurent Marguliew. vient de mettre en ligne sur YouTube Demeurons vigilants, un film dédié à la mémoire des 40 000 hommes, femmes et enfants qui, de 1939 à 1944, ont été internés au camp du Vernet d’Ariège. Le cinéaste tentait là, semble-t-il, un film impossible, puisque, hormis le château d’eau et le cimetière, il ne reste rien aujourd’hui du camp du Vernet, et puisque les souffrances endurées dans ce camp l’ont été de façon invue et qu’à ce titre elle demeurent et demeureront à jamais invues.

Le parti de Jean-Luc Damblé a été ici de filmer en caméra subjective le parcours de quelqu’un qui chemine aujourd’hui dans un lieu devenu invisible et qui forme au cours de cette marche aveugle les images furtives de ce que 40 000 hommes, femmes et enfants, naguère encore ont pu voir ici. D’où un film taciturne, dans lequel vitesse du défilement, bougé des images, saleté du son et autres incommodités sensibles, suffisent à nourrir le vif de ce que l’on voit pas.

Le titre Demeurons vigilants ne vaut pas leçon, mais invite à cheminer dans la pensée, chaque fois singulière, de l’invisible communauté initiale de nos conditions et destins. Il fait venir dans cette pensée le souvenir de ce qui est au commencement :

Cybèle, qui les aime, augmente ses verdures,
Fait couler le rocher et fleurir le désert…

Notes   [ + ]

1. A côté de ses films de création, Jean-Luc Damblé réalise des films documentaires, consacrés aux artistes exposés par l’association Mille Tiroirs. Il diffuse actuellement sur YouTube un film relatif aux Fictions de Laurent Marguliew.
Ce contenu a été publié dans Midi-Pyrénées. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Jean-Luc Damblé – Demeurons vigilants

  1. Martine Rouche dit :

    Puis-je rappeler  » Le manuscrit corbeau  » écrit par Max Aub lors de son séjour au camp du Vernet ?

Laisser un commentaire