Dimanche matin, au Carla de Roquefort

 

Depuis la place de l’église, vue des gorges de Péreille, creusées par le Douctouyre, connues pour être le lieu de nichée et de reproduction du vautour percnoptère (dit en Béarn Marie-Blanque), du faucon crécerelle, et de nombreux petits oiseaux migrateurs.

 

Au flanc de l’église, le monument aux morts.

 

Alentour des ruines du château, où vécut, dit-on, Esclarmonde, fille de Raymond de Péreille, protagoniste de la croisade albigeoise, qui survécut au siège de Montségur.

 

 

 

 

Ouverte sur les gorges de Péreille, façade principale du château.

Au pied de la petite église du XIXe siècle, la place de Carla de Roquefort accueille en été, le dimanche matin, un petit marché. On y trouve des produits locaux : pain, tougnols, miel, vins cuits, saucissons et jambons, etc. Les ruines du château font, pour partie, l’objet de réhabilitations privées, très intéressantes.

Une réflexion au sujet de « Dimanche matin, au Carla de Roquefort »

Les commentaires sont fermés.