Geneviève Gourvil et Les lunaires

La première fois que j’ai rencontré Geneviève Gourvil, c’était en novembre 2007, à l’Office de tourisme de Mirepoix, dans le cadre de l’exposition Biz’Art. Elle y présentait, au nom de l’association Al Art Mixtes, quelques uns de ses travaux les plus récents ainsi que ceux d’autres artistes, amis et associés. J’ai rendu compte de cette exposition dans l’article intitulé Biz’Art, une exposition organisée par le Collectif Al Art Mixtes. J’ai suivi ensuite de loin en loin le travail de Geneviève Gourvil qui exposait l’an dernier, toujours dans le cadre de l’association Al Art Mixtes, à la Galerie de Léran. J’ai également rendu compte de cette exposition dans La Galerie de Léran accueille les Al ArtMixtes. Suite à la dissolution de l’association Al Art Mixtes, Geneviève Gourvil poursuit son travail et expose régulièrement en Midi-Pyrénées de façon désormais indépendante. Elle m’a envoyé, la semaine dernière, quelques vues de deux séries sur lesquelles elle travaille de longue date et dont elle développe aujourd’hui les seconde et troisième époques. Il s’agit des séries Les lunaires et Les Pêcheurs de lunes.

 

Ci-dessus : Geneviève Gourvil, Les lunaires II 1.6

 

 

Ci-dessus, de gauche à droite : Geneviève Gourvil, Pêcheurs de lunes ; Pêcheurs de lunes II 1.6

 

De son inspiration, Geneviève Gourvil dit qu’elle lui vient de l’enfance, de la mémoire, du rêve, et aussi de la lecture des poètes, puis de la rencontre avec le mouvement Cobra : "un animal, une nuit, un cri, et tout ça ensemble".

La peinture de Genviève Gourvil raconte à sa manières des histoires de lune, d’animaux, de pêcheurs, de musiciens et autres fantasques, ou, si l’on préfère, le mystère de tout ça ensemble.

J’ai classé cet article dans la catégorie "Gens d’ici", car Geneviève Gourvil vit et travaille à Sénesse de Sénabugue, petit village pittoresque, rattaché à la commune de Mirepoix, mais non ! à celle de Dun, comme me le fait remarquer dans le commentaire ci-dessous Colette Autissier, responsable du Rameau musical de Dun. Sénesse de Sénabugue toutefois se trouve à 9 kilomètres de Mirepoix. Je déduis de cette faible distance que je puis continuer à créditer Geneviève Gourvil du titre honorifique de "Gens d’ici".  

 

Ci-dessus : Geneviève Gourvil, Pêcheurs de lunes III 1.5

 

1 réflexion sur « Geneviève Gourvil et Les lunaires »

  1. autissier colette

    Chère Christine, Senesse de Senabugue est rattachée à Dun et non à Mirepoix!!! C’est le coin des artistes (chant, peinture,etc………)
    Amicalement – colette

Les commentaires sont fermés.