Réflexion

Chose vue au crépuscule du matin, le 22 mars 2009.
 
La réflexion est dite spéculaire lorsque le rayon incident donne naissance à un rayon réfléchi unique. Idéalement, l'énergie du rayon incident se retrouve totalement dans le rayon réfléchi. En pratique une partie de l'énergie peut être absorbée ou diffusée au niveau de l'interface.
  
La réflexion s'opère ici, de façon complexe, à partir de la source constituée par les projecteurs installés au pied de la cathédrale. Une partie de la lumière réfléchie par le clocher se trouve absorbée par le nuage de fumée ou de vapeur qui jaillit périodiquement d'une cheminée, tandis qu'un reste de cette lumière se diffuse au sein de la matière nébuleuse, donnant ainsi cet effet de flamboiement sans pourquoi.

"Et le vent du matin soufflait sur les lanternes… Les maisons ça et là commençaient à fumer… L'aurore grelottante en robe rose et verte s'avançait lentement…" 1)Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "Crépuscule du matin"

Notes   [ + ]

1. Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal, "Crépuscule du matin"

1 réflexion sur « Réflexion »

  1. Martine Rouche

     » O nuit parmi les nuits de laque et de vermeil,
    Es-tu l’aurore, – ou les degrés d’un noir sommeil ?  »

    Paul-Jean Toulet, Les Contrerimes, Coples, XXII

Les commentaires sont fermés.