La Galerie de Léran accueille les Al Art Mixtes

La mémoire du style…

A gauche : chapiteau visible sur l’un des paliers intermédiaires de l’escalier Renaissance qui reliait les appartements de l’évêque Philippe de Lévis à la chapelle Sainte Agathe, située au-dessus du porche de la cathédrale de Mirepoix ; à droite : chapiteau visible dans la Galerie de Léran, anciennement propriété des ducs de Lévis Mirepoix.

Située dans le « Petit Château », ancienne propriété des ducs de Lévis-Mirepoix, aujourd’hui demeure privée, la Galerie de Léran accueille durant tout le mois d’août les Al Art Mixtes, un groupe de jeunes artistes, désireux de vivre et de travailler en Ariège, constitués en association sous le nom d’Al Art Mixtes. Défense (alarme) et illustration de la cause de l’art, de tous les arts (mixtes) dans la cité, tel est le but de l’association.

Je me suis rendue jeudi dernier à la Galerie de Léran afin d’assister au vernissage de l’exposition organisée par l’association Al Art Mixtes. Une telle manifestation bénéficie là d’un cadre exceptionnel. Au soleil couchant, par un bel après-midi d’été, la galerie ornée de vitraux, le jardin, la serre, les tableaux, les sculptures, tout baigne dans une douce lumière d’or. Les sculptures peuplent le jardin de présences mystérieuses.

Sculpture de Serge Audemar

Autre sculpture de Serge Audemar

« Fait d’impulsions régénératrices, l’acte créateur rend de manière simple cet essentiel dont naît l’émotion » 1)Serge Audemar, Chemin des Artistes 2006.

Spécialiste du marbre, du fer, du bronze, Serge Audemar joue ici a contrario la carte du matériau pauvre. Il radicalise ainsi son goût des volumes filiformes, sa recherche de l’apesanteur. Entre humour et désespoir de la sculpture. J’ai songé, de façon incongrue, à une formule d’Eugène Ionesco : « l’avenir est dans les oeufs »…

Sphères de Marie-Claire Touya

« La sphère représente pour moi la forme parfaite, flirtant toujours avec le déséquilibre mais tenant toujours en équilibre par des points infimes. C’est la forme ludique par excellence, même énorme, une pichenette peut la faire bouger […]. La sphère ne se livre pas d’un seul coup d’œil, il faut tourner autour ou la faire tourner pour qu’elle se donne entièrement, elle ne supporte pas la passivité. Elle est donc une invitation à la participation, à l’interaction, ce qui correspond totalement à ma conception de l’art. Pour apprivoiser, il faut toucher… » 2)Marie-Claire Touya, Les sphères

Anges de Frédérique Montane

Le plafond de la galerie se trouve percé d’ajours, traités en forme de losanges et sertis de vitraux qui versent dans la pénombre un jour diapré. Très fragile, ce plafond est actuellement soutenu par une forêt de vérins. Inspirée par ce lieu insolite, Frédérique Montane crée ici une forêt-cathédrale, « un temple où de vivants piliers laissent parfois sortir de confuses paroles ; l’homme y passe à travers des forêts de symboles qui l’observent avec des regards familiers ».

Troisième photo à partir de la gauche : Frédérique Montane parle de son travail, de la « rencontre d’un travail intimiste avec un lieu, une architecture. La sensation de fluidité vient harmoniser les éléments plastiques avec le site » 3)Dominique Montagne, Mater matrice, Mille Tiroirs.

Jean-Noël Cuénot et son Cycloscope à retournement

Discrètement facétieux, Jean-Noël Cuénot est une sorte de clown tendre, façon Jacques Tati ou Pierre Etaix. Inspiré par Méliès et par les maîtres du slapstick, il réalise des films d’animation, tels Le Trou 4)Cf. le site des Vidéophages, et de drôles de petites machines « pompe à vélo », dont le fonctionnement poétique et farfelu suscite la perplexité des métaphysiciens et le rire les petits enfants.

A droite : toile de Delphine Olivier

Rouges, fauves, Delphine Olivier peint des corps. Corps de déesses, corps d’idoles. Corps magnifiés, sacralisés, cependant refermés sur leur propre secret.

Delphine Olivier, par ailleurs, a l’humeur jardinière. Elle cultive ainsi trois jardins, dans le cadre d’une association qu’elle a créée à l’intention des enfants, et aussi des adultes, qui désirent partager sa passion, faire pousser des légumes, et passer entre amis un moment au grand air. Elle organise dans ces jardins des concerts et des expositions de Land Art.

Peintures de Geneviève Gourvil

Geneviève Gourvil vit et travaille sous le signe de la figuration poétique. Mue par la nostagie du paradis, elle peint des émerveillements, des rêves, des enfances aussi. La lumière est son matériau. D’où l’emploi des couleurs de vitrail, de la poudre de verre. D’où la transparence et la fluidité dont se pare l’univers de sa nostalgie 5)Cf. France Art, Geneviève Gourvil.

Geneviève Gourvil, qui multiplie les expositions et se dépense sans compter pour défendre la cause des artistes, est aussi, comment dire ? à la fois la sentinelle avancée et le poil à gratter de l’association Al Art Mixtes.

Papiers déchirés de Joëlle Sommier

Au hasard des papiers déchirés, photos, journaux, vieux papiers peints, Joëlle Sommier compose des paysages arrachés à la profondeur du temps, ou, comme ici, des visions fantastiques. La couleur vibre. Elle concentre l’énergie de la composition, traitée à la manière d’un champ de forces.

Amanda Sian Attenburrow expose également à la Galerie de Léran des oeuvres textiles de facture étonnante, extrêmement raffinées. Elle aime à les montrer sur une table, au calme, dans le cadre d’un dialogue avec le visiteur. Je n’ai donc pris aucune photo. Le site Ariège Art consacre à Amanda Sian Attenburrow une page de présentation en anglais.

Située 8, cours Saint-Jacques, la Galerie de Léran (09600) est reconnaissable à sa vitrine dans laquelle figure le tableau de Joëlle Sommier reproduit ci-dessus.

Le travail des artistes associés sous le nom d’Al Art Mixtes fait l’objet de deux articles précédents :
Sur AriegeNews : «Al Art Mixtes» expose à la Galerie de Léran
Sur La dormeuse blogue : BiZ’ART, une exposition organisée par le Collectif Al Art Mixtes

Notes   [ + ]

1. Serge Audemar, Chemin des Artistes 2006
2. Marie-Claire Touya, Les sphères
3. Dominique Montagne, Mater matrice, Mille Tiroirs
4. Cf. le site des Vidéophages
5. Cf. France Art, Geneviève Gourvil