Le monde sauvage 2

 

De gauche à droite : Henry Daras (1850-1928), Femme pleurant la fin du jour, Musée d’Angoulême ; chose vue au bord de la rivière…

 

"Regarder une chose et la voir sont deux actes très différents. On ne voit quelque chose que si l’on en voit la beauté. Alors, et alors seulement, elle vient à l’existence". Oscar Wilde, "Le déclin du mensonge", in Intentions (1928), trad. H. Juin.

 

1 réflexion sur « Le monde sauvage 2 »

  1. Martine Rouche

    Absolument fantastique ! Comment réussis-tu ton miracle renouvelé de toujours trouver exactement ce que tu veux mettre à côté de ce que tu as décidé de proposer ? Que ce soit en texte ou en image.
    Je ne connais pas ce texte de Wilde mais il est bien plus intéressant et profond que les aphorismes de lui que l’on trouve partout. C’est curieux, beaucoup d’auteurs anglais ont réfléchi (sans jeu de mot !) au rôle du regard. Où se situent la volonté et l’attente de celui qui regarde ?
    « Beauty is in the eye of the beholder » ….

    Reste-t-il un pouce du monde sauvage de ta rivière que tu n’aies exploré, observé, regardé, photographié, vu ? …..

Les commentaires sont fermés.