A Roumengoux

Nouvellement constitués en association, cinq artistes installés à Roumengoux inauguraient, la semaine dernière, dans la salle d’exposition de la mairie, une présentation de leurs oeuvres récentes. Le vernissage a été l’occasion d’une petite fête. Je ne connaissais pas Roumengoux. Situé à 7 kilomètres de Mirepoix, sur un piton au pied duquel serpente l’Hers, le village offre une vue saisissante sur les collines de l’Aude, les ruines du château de Lagarde, Montségur, le Saint-Barthélémy, la chaîne des Pyrénées. Suspendu au dessus d’un paysage immense, le jardin de la mairie, qui est aussi celui de l’ancienne école, allie la grâce d’un jardin de curé à celle d’un belvédère, d’où l’on voit s’arrondir l’horizon, et semble-t-il, la terre entière. Une aile volante passait, ce jour-là, au-dessus du jardin.

Avant la petite fête, nous nous sommes promenés dans le village. D’origine très ancienne, peu à peu restauré, Roumengoux revêt au soleil couchant des allures de bijou. Détail étonnant, la petite église est ornée de vitraux contemporains, oeuvre du peintre Hervé Cornu, qui demeure au village.

Installée dans l’ancienne l’école, au coeur du village, la mairie dédie aux expositions une belle salle claire et blonde, ouverte sur le jardin, le ciel, les monts.

Paulette Cazales, porte-parole des artistes, annonce la création de l’association « Roumeng’Art ». Outre des expositions, l’association organisera autour de l’art des activités ouvertes à tous (cours, stages, etc.).

Moment d’émotion riante : Madame la Maîtresse d’école, qui a été en poste à Roumengoux jusqu’à la fermeture de l’établissement dans les années 70, félicite un ancien élève, qu’elle a connu en culottes courtes.

La vieille classe […]
Pleine de guêpes écrasées,
Sentait l’encre, le bois, la craie
Et ces merveilleuses poussières
Amassées par tout un été.

René-Guy Cadou

Ci-dessus, quelques vues de la salle d’exposition. Venu avec son maître, parmi les visiteurs, un chien (un peu) esthète.

Un rêveur. Une élégante.

Au jardin, la fête s’anime.

Plus bas, dans un petit bois, une belle demeure ancienne. C’est la Redonde.

Du côté de Tréziers.

Après la fête, à la sortie de Roumengoux, nous avons fait halte devant cette fontaine.

7 réflexions sur « A Roumengoux »

  1. Martine Rouche

    Fabuleux, exquis, comme ton article et tes photos recréent le charme de cette fin de journée d’été à Roumengoux ! Tu rends grâce aux personnes, aux paysages, au village, aux lieux, et même au chien! C’est un bonheur renouvelé de lire l’autre côté de l’expérience partagée. Superbe! Quand tu auras le temps, d’autres lieux sont là pour toi … Merci à toi !

  2. Ping : Saint-Barthelemy » Voyage à Rome (8/11)

  3. Teresa Romagosa Herrero

    Merci pour les belles photos. Je visite Roumengoux il y a plus d’un an. C’est un village adorable. Je suis cubaine mais j’habite dans les Etats Unis. Ma famille descende originalement des Roumegoux (Hugues de Roumegoux ou Roumengoux) qui fut le viguier de Carcassonne dans les ans 1172-1179. Son petit fils (Gueraud de Roumegoux) est alle a Catalogne dans les 1200s.

    Teresa Romagosa Herrero

  4. La dormeuse Auteur de l’article

    Bonjour Teresa,

    Je suis heureuse d’avoir pu vous fournir quelques photos du berceau de votre famille, et je suis par ailleurs surprise et ravie d’apprendre que les descendants du seigneur de Roumengoux ont pu essaimer ainsi à l’autre bout du monde. Merci de me l’avoir appris.

    Amitiés,
    Christine Belcikowski, « La dormeuse »

  5. Alain ROUMEGOUX

    Merci de faire vivre ce village, mes ascendants sont originaires du tarn et garonne depuis 3 siècles (au moins) et probablement descendants de Hugues de Roumegoux. J'ai cru comprendre que les Roumégoux de l'époque, hérétiques cathares ont fui l'extermination et certains ont franchi les pyrennées ; à Barcelone Roumegoux est devenu Romagosa et a essaimé tout le monde hispanique.. Merci à Teresa Romagosa pour toutes les informations qu'elle m'a fourni. Amicalement

Les commentaires sont fermés.