Fête de fin de saison chez Colette

 

Le Rameau musical de Dun fêtait hier soir la fin de sa saison 2009-2010. Une saison de travail pour l'atelier chant. Une saison de concerts pour les chanteurs  : Les Issards, Saint-Félix de Tournegat, La Bastide de Lordat, La Bastide de Bousignac, Sainte-Colombe, Vals, Rieucros… De beaux, de très beaux concerts de musique sacrée, dans le cadre de petites églises, propices au partage de l'écoute, au bonheur d'être ensemble, au sentiment de la vie unanime. Il y a une grâce toute particulière à chanter ainsi, dans la simple proximité de nous autres, mortels, et des anges, me disait hier soir une chanteuse amie.

 

La fête était hier soir chez Colette, Colette Autissier,qui anime l'atelier chant du Rameau musical de Dun, guide le travail des chanteurs, et renouant ainsi avec l'ancienne tradition des maîtres de chapelle, assure la direction des concerts. Tout le monde peut s'inscrire au Rameau musical de Dun. Il n'est pas nécessaire, comme on dit, "d'avoir de la voix". Colette aide quiconque le lui demande, à placer sa voix, à l'écouter, à la reconnaître, à l'apprivoiser. "La voix part des talons. Il faut avant tout se planter solidement sur la terre", dit-elle.  

Bien plantée sur le seuil de sa maison, Colette nous attendait hier soir pour une séance festive, consacrée d'abord à la vidéo du récent concert de Rieucros, puis au verre de l'amitié avant les vacances. 

 

 

Le visionnage de la vidéo du concert de Rieucros – "instructif…", susurre Colette – suscite tout à tour des applaudissements et des fous rires lorsque la caméra fixe des détails amusants ou que la sono trahit quelques discrets ratés de la note ou un moment de dérapage du jeu concertant. 

"Ce qui est capital, c'est de sourire", observe quelqu'un derrière moi. 

"C'était un beau concert, dit Colette. Mais il faut encore travailler".

Les facéties des messieurs du groupe des basses, lorsqu'ils viennent sur le devant de la scène présenter le morceau suivant, déclenchent l'hilarité générale. On ne se doute pas que Jean, le potier de Rieucros, est un pince-sans-rire digne de Buster Keaton. Il m'a dit ensuite que "quand même, il retenait un peu sa nature…" Les concerts de la prochaine saison promettent quelques fusées réjouissantes.

 

 

 

Un moment de frisson dans un Motet à la Sainte Vierge de Nicolas Bernier, chef-d'oeuvre d'ornementation, périlleux à interpréter.

 

 

Un beau duo des deux instrumentistes dans la transcription pour clavier et accordéon d'un canon pour orgue de Pachelbel. Le son de l'accordéon classique est d'une profondeur merveilleuse. 

 

J'ai retenu cette image de Colette qui chantait, au début de la soirée. On y voit la vitalité, l'enthousiasme, la générosité, la bonne humeur, la fantaisie, le goût de rire… Tout Colette.

On voit la aussi comment Colette prêche d'exemple :

"Il faut l'ouvrir ! Là maintenant, booo… respirez un coup, – ho ! Vous en reprenez un coup comme une carpe".

Je raconte toute l'histoire dans Le Rameau musical de Dun – Une répétition chez Colette.

Et maintenant, place à la fête sous les étoiles, au jardin.

 

 

 

Ris et souris, doux frou-frou de la nuit. Les étoiles, au ciel, luisaient comme des clous d'or.

Bonnes vacances au Rameau musical de Dun ! A bientôt !

 

A lire aussi :

Quand le Rameau musical de Dun chante à la Bastide de Bousignac
Le Rameau musical de Dun chante aux Issards
Le Rameau musical de Dun – Une répétition chez Colette
Quand le Rameau musical de Dun chante à Vira
A l’église de Bensa, le Rameau musical de Dun

Une réflexion au sujet de « Fête de fin de saison chez Colette »

  1. Martine Rouche

    Je regrette encore plus de n'avoir pu être des vôtres, ce devait être une merveilleuse soirée ! En tout cas, merci à toi de la faire partager et rendez-vous pour le début de la programmation 2010-2011 !
    Bonnes vacances à Colette et au Rameau musical de Dun !

Les commentaires sont fermés.