Au pied du château de Terride, le couvent des Cordeliers

 

Ci-dessus, une image rare, sur laquelle l'artiste a figuré, au pied du château de Terride, l'ancien couvent des Cordeliers, détruit lors de la Révolution en même temps que les tombes des seigneurs de Lévis.

Source : collection personnelle de Raymond Roger, propriétaire du château de Terride.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

2 réflexions sur « Au pied du château de Terride, le couvent des Cordeliers »

  1. Martine Rouche

    Il y a déjà le " pont de sept arches " cher à Raymond Escholier, il y a encore le couvent des Révérends Pères Cordeliers … La fourchette de temps est étroite !
     
    (Visite des églises de Mirepoix le Jeudi-Saint sous l'épiscopat de Mgr Jean Baptiste de Champflour)
    Plus tôt dans le siècle :
     
    ………..

     
    De là le cortège se réformait pour aller par le foiral et la Carriero de l'Orto à l'église des Cordeliers. Il traversait l'Hers sur un pont de bois, jeté sur la rivière, en face l'avenue du château de Terride, et, au bas du côteau, entrait dans l'enclos des religieux franciscains et pénétrait dans leur église par le beau portail gothique qui, déplacé vers 1815, encadre une fontaine. L'église des Cordeliers, bâtie vers 1298, avait cinq travées et quatre autels. Elle servait de sépulture à la famille de Lévis.

     
    ….. (Chanoine Robert)

  2. Anne-Marie Dambies

    Voilà des éléments de la mémoire du temps qui ouvrent une fenêtre sur le passé de Mirepoix  et me laissent bien réveuse !!!merci aux trois , Raymond Roger, Martine et la dormeuse

Les commentaires sont fermés.