Veni et vide...

Rédigé par Belcikowski Aucun commentaire
Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

Je suis venue,
je me suis assise au bord de l'eau
miroitante,
sans prêter attention au mélange confus
de formes et de couleurs
qui flottait sous les arbres.
Puis j'ai bougé,
et j'ai vu paraître sur l'autre rive,
dans le bois mort qui s'arrête au détour,
un visage
là où il n'y avait auparavant
aucune apparence de forme humaine.
Anamorphosis !
Il suffisait de regarder
par un certain endroit
.
C'est la main de la Providence,
dixit Jacques Bénigne Bossuet,
le grand Bossuet 1,
qui, enfermant dans ses desseins
toutes les causes et tous les effets,
nous fait rencontrer le point
par où il faut regarder les choses,
et par là voir paraître l'Invisible
sous les dehors des formes et des couleurs.
Or d'où vient donc l'inquiétante étrangeté du visage
que l'Invisible chaque fois
tourne vers nous ?

mouton3.jpg


  1. Relire Jacques Bénigne Bossuet, Sermon sur la Providence (1762), Premier point.↩︎

Écrire un commentaire

Quelle est le sixième caractère du mot wu0rz7x2 ?

Fil RSS des commentaires de cet article