Je marche dans l'herbe de la nuit

Rédigé par Belcikowski 2 commentaires
Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

Il fait nuit déjà.
Je vais étendre la lessive,
là-bas, derrière les arbres, au fond du jardin.
Je marche dans l’herbe de la nuit.
Un insecte s’envole soudain
dans le rai de lumière du fanal,
gardien de la marquise
que la grêle a crevée un jour
et qui en a gardé un trou pour la pluie.

Je marche dans l’herbe de la nuit
peuplée d’insectes et d’autres vies furtives
que je ne vois pas.
Mais je sais qu’ils sont là,
le crapaud, la limace, et le rat,
et le chat du voisin,
tapi sous l’eucalyptus,
je ne le vois pas, mais je sais qu’il est là
et qu’il viendra hardi ! nous dévisager,
oh ! ses grands yeux fauves !
dressé contre la porte vitrée.
Ici l'on dîne sous la lampe !

Il y a d’autres yeux encore dans l’herbe de la nuit,
l'ombre les comprend, sans le dire, dans ses plis,
et les miens aussi,
et ceux des anges aussi,
qui nous suivent,
sans parole non plus.

2 commentaires

#1  - silberman a dit :

Trés belle poésie, qui nous emmène immédiatement dans votre monde nocturne , merci

Répondre
#2  - Belcikowski a dit :

Merci, lectrice fidèle !
Nous verrons-nous un jour à Mirepoix ? Chaque lundi, c'est rendez-vous des amis, amies, au marché...

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le cinquième caractère du mot uswmtf31 ?

Fil RSS des commentaires de cet article