Grandes ombres

Rédigé par Belcikowski 3 commentaires
Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

Je marche dans les grandes ombres
qui tombent des arbres sur la chaussée
la rue est en pente
la pente m’emporte

Elle m’emporte vers la rivière
qui s’en va avec le soleil
puis s’abîme dans la ténèbre
la pente est sans retour

La pente m’emporte
tout s’en va
le jour la rivière le monde
la vie comme en rêve

Mais point encore la grâce de l’heure
où la couleuvre passe
en forme de frisson
dans l'eau qui l'ignore

3 commentaires

#1  - BERMAN a dit :

Merci pour ce beau texte

Répondre
#2  - Belcikowski a dit :

Merci, à mon tour, de votre fidélité

Répondre
#3  - pierre a dit :

La pente et les mots m'emportent

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le sixième caractère du mot wpm15jir ?

Fil RSS des commentaires de cet article