Divination de la neige

Rédigé par Christine Belcikowski Aucun commentaire
Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

De nuit la neige, la neige ! est venue
divine surprise !
et au réveil, j’écoute son pas,
qui étouffe le bruit.
Le jardin pèse à la fenêtre.
Ô la divination de la neige
qui opère sans voix,
muet haruspice,
le devinement du monde et des choses
et celui de la pensée en dormance !
C'est l'albedo,
point la luminance des astronomes en bonnets pointus
ni celle des toits de New York ou de Los Angeles,
mais la lumière venue,
venue de partout et de nulle part,
nue dans sa venue,
nue dans le blanc de l'œuvre
dont nos âmes un moment s'éclairent.

À propos de Magdeleine Soulié, tante de Frédéric Soulié

Rédigé par Christine Belcikowski Aucun commentaire
Classé dans : Histoire Mots clés : aucun

dauzats_mirepoix.jpg

Adrien Dauzats (1804-1868). Vue de la cathédrale Saint Maurice de Mirepoix.

Née le 13 septembre 1756, deuxième d'une fratrie de cinq enfants, Magdeleine Soulié est fille de Jean Soulié, alors régent du collège, — par ailleurs futur grand-oncle de l'écrivain Frédéric Soulié (1) —, et de Thérèse Barrau. Sans doute par effet de lapsus calami, Maître Cassaigneau de Meynard, sacristain, a oublié dans l'acte de naissance de Magdeleine Soulié, et dans cette seule occurrence, le six de l'année mille sept cent cinquante six à laquelle la page du registre paroissial se trouve dédiée. Je m'intéresse ici à la destinée ultérieure de ladite Magdeleine Soulié, destinée difficile, fuyante, qui ne laisse pas d'inquiéter.

soulie_magdeleine_1756.jpg

13 septembre 1756. Baptême de Magdeleine Soulié. Archives dép. de l'Ariège. Mirepoix (1754-1767). Document 1NUM/3E125/2. Vue 45. L'enfant a pour marraine Madeleine Barrau, sa tante maternelle.

Lire la suite de À propos de Magdeleine Soulié, tante de Frédéric Soulié