Bois de rose

Rédigé par Christine Belcikowski 1 commentaire
Classé dans : Poésie Mots clés : aucun

Rue Ménars, Jean Baptiste Cloots, dit Anacharsis Cloots,
avant de monter à la guillotine,
dernier de sa charrette
et à la bravade,
il prêcha le matérialisme jusqu'au dernier soupir —
serrait ses papiers dans un petit secrétaire
en bois de rose…
en bois de rose

Bois de rose…
de ce rose autrement appelé sang dragon…
Qu’est-ce qui luit pour toi dans ce rose du bois,
qu’est-ce qui luit là,
fruit de sa phosphorescence première,
et qui, oh ! stupeur d'un vieil alchimiste (1) !
ne brûle pas dans l’air ?

Bois de rose...
de ce rose autrement appelé nacarat...
Qu’est-ce qui bruit pour toi dans ce rose du bois,
Qu’est-ce qui bruit là,
fruit de sa sonance première,
et qui, oh ! Père Castel (2) ! se fait entendre
sans personne qui joue d'aucun clavecin oculaire ?

Bois de rose...
Qu'est-ce qui luit dans le rose du bois ?
Qu'est-ce qui bruit dans le rose du bois ?
Qu'est ce qui luit ,
comme l’eau vive
qui court sans fin
au pied des grandes balsamines ?
Qu'est-ce qui bruit ,
comme châtaignes
qu’on jette dans la braise
un soir, sans même les ouvrir ?

Fais silence
et laisse venir à toi
ce qui lève dans le pas d'un mot,
d'un mot de hasard...

-----

1. Hennig Brand (ca 1630-1692), alchimiste souffleur de verre de Hambourg, est en 1669 le découvreur du phosphore.

2. Louis Bertrand Castel (Montpellier, 1688-1757, Paris), père jésuite, mathématicien, physicien, auteur, entre autres, de L'Optique des couleurs (1740) et d'un projet de création d'un clavecin oculaire. Cf. Christine Belcikowski, Le clavecin oculaire.

1 commentaire

#1  - Sylberman a dit :

Tres étrange plongée dans une Histoire qui suscite un tas d curiosités, merci!

Répondre

Écrire un commentaire

Quelle est le septième caractère du mot fa3xmrn9 ?

Fil RSS des commentaires de cet article