Quelques photos de la Foire à la Brocante et de la Fête des Arbres à Mirepoix

C’était dimanche dernier, 11 novembre, sous un ciel gris d’automne, agrémenté d’un petit vent froid.

Brocanteurs professionnels sous les couverts et marché aux arbres et aux plantes sur la place, tel était le programme de la journée.

J’ai chiné une table basse en chêne massif, de style 40, et je n’ai pas trouvé les appliques que je cherchais. Point d’appliques, nulle part. J’ai remarqué en revanche quelques gravures et tableaux intéressants, mais chers : entre autres, typiquement pyrénéiste, une vue bleutée de la chaîne du Saint-Barthélémy, grande, forte, superbe ; une gravure polychrome de style naïf représentant des vaches, grandes et petites, qui gambadent joyeusement dans un pré comme celles de Rosa Bonheur, peintre à qui je consacrais récemment un article sur mon site La dormeuse ; une toile d’esprit romantique qui montre sous les nuées, dans une forêt très sombre, un lac sur lequel balance un mystérieux esquif.

 

J’ai fait le tour des arbres, discuté avec les jardiniers, et rapporté pour mon jardin un petit saule tors et un cornouiller dont le bois, en automne, vire au rouge corail, ainsi qu’un buis bien rond que j’ai planté, le soir, au bord de trois marches de pierres sèches.

 

Il y avait, comme on aime en automne, une marchande de marrons. Rien de mieux vers le soir, pour se réchauffer les mains et le coeur, qu’un cornet de marrons, formé prestissimo dans du papier journal. Et un petit coup d’Hipocras, l’apéritif médiéval, dont le nom indique assez qu’il s’agit d’un médicament, souverain contre l’hiver, le froid, la nuit.

 

Boisson médiévale à base de vin épicé ( cannelle, gingembre, etc.).
Cf. Oldcook

 

Ypocras (BnF, Ms fr 938 fol 69)