Quand les maisons font visage… 2

Ces deux maisons jouxtent la Poste. C’est à Mirepoix, Cours Pons-Tende. Caressée par le doux soleil du matin, la maison jaune baille d’aise. Avide de la même caresse, la maison rouge jette à sa voisine un regard jaloux.

 

 

L’image de gauche illustre le premier acte du drame.

Voyez maintenant ce qui se passe lorsque que quelque démiurge facétieux s’amuse à inverser, sur le Cours Pons-Tende, le simple jeu des valences lumineuses.

L’image de droite illustre le second acte du drame.

Telle qui riait tout à l’heure se trouve ici bleue de colère. La jalouse, tout soudain, se pavane et s’esbaudit.