Pierre Pédelmas photographe

Heureux hasard et charme de la proximité que l’on entretient avec le monde à Mirepoix, j’ai fait, il y a quelque temps, la connaissance de Pierre Pédelmas. J’ai découvert à cette occasion que nous habitons la même rue à quelques maisons de distance. Campée sur le trottoir, j’étais en train de photographier la friche industrielle de la Copami, lorsque Pierre Pédelmas est sorti de sa maison et m’a adressé la parole. Nous avons parlé des différents angles de vue qu’autorise la friche devant laquelle nous nous trouvions. Puis il m’a dit qu’il pratiquait la photographie depuis 1963, qu’il avait participé à de nombreux concours, enseigné la photographie, et qu’il venait de publier un livre de photos intitulé Paysans.

 

Je me suis renseignée plus tard sur la carrière de Pierre Pédelmas photographe : présidence du Photo-Club de Marignane (5 coupes de France Noir et Blanc, 1976-2001), nombreuses récompenses à titre individuel (Buenos Aires, Sao Paulo, Oujda, Bruxelles, Johannesburg, Bordeaux, Reims, etc.), organisation d’expositions, participation à des jurys internationaux, médaille de la Jeunesse et des Sports, Prix d’Excellence par la Fédération Internationale de Photographie (1976).

 

Originaire de Lignairolles, près de Mirepoix, fils d’agriculteurs, Pierre Pédelmas a ensuite poursuivi une carrière de dessinateur industriel chez Eurocopter, à Marignane. Fidèle cependant à sa région d’origine dans laquelle il s’est appliqué à revenir chaque fois que possible, il a constitué, au fil des années, une sorte de mémoire photographique de cette dernière.

 

C’est dans le cadre de cette démarche, qui relève à la fois de l’inventaire et de la célébration, que Pierre Pédelmas consacre aux paysans des années 1960-1970 un recueil de photos en noir et blanc, habitées par le souvenir des années profondes, fruit d’un regard tendrement lucide, tendrement fidèle, tendrement complice.

 

 

Pierre Pédelmas, Apéro chez Marcel, Serre-sur-Arget, Ariège, 1974 (Paysans, p. 107)
« Ma mère disait toujours : Après la fèsto, le foutral resto… »

 

« Au travers de mes photos, j’ai voulu montrer l’amour de ces hommes et de ces femmes pour leur terre, leur authenticité, la confiance qu’ils m’ont accordée. Cette authenticité, on la retrouve dans leurs gestes, dans leur attitude, dans leur visage sans apprêt, dans leur regard. […] Ces gens m’ont ouvert leur porte en toute simplicité. Je n’ai jamais volé leur image ni violé leur intimité. Ils savaient bien que j’étais des leurs : comme eux, j’avais travaillé cette même terre. Beaucoup d’entre eux connaissaient, ou avaient connu mes parents… »

 

Pierre Pédelmas, Paysans, Introduction, p. 10
Préface de Claude Michelet
Editions Privat, 2006
Disponible dans toutes les librairies, dont celle de Mirepoix, sous les couverts.

 

Pierre Pédelmas réalise ses photos avec un Pentax 24×36 et un Rollei 6×6.

 

Henri Peyre, sur Galerie-Photo, le site français de la photographie haute résolution, fournit une belle analyse de la photo intitulée Espillage du lapin, Lavalette, Aude, 1970 (Paysans, p. 51) ainsi qu’une interview de Pierre Pédelmas.

 

2 réflexions sur « Pierre Pédelmas photographe »

Les commentaires sont fermés.