Le Premier de l’An au bord de l’Hers

Profitant du soleil d’hiver, nous sommes allés nous promener sur les rives de l’Hers, la rivière au bord de laquelle se situe Mirepoix. Nous avons trouvé l’eau étonnamment basse pour la saison. Mirepoix n’est plus tout à fait la ville d’où l’on mire les poissons.

 

 

Sensibles à la mythologie des eaux lustrales et adeptes des pratiques revigorantes, les jeunes ont décidé d’expérimenter le bain du 1er Janvier. Il faisait dehors 8°. J’ai trempé les pieds dans l’eau. L’eau m’a paru plus froide que l’air. J’ai servi seulement de photographe et de témoin. Le bain du 1er de l’An est, dit-on, gage de longue vie.

 

 

Tandis que le baigneur s’enveloppait dans une serviette dédiée à des ciels plus torrides, nous avons contemplé le clocher de la cathédrale et, au loin, pâle et fantomatique, la chaîne des Pyrénées. Puis nous sommes retournés sous les Couverts afin de boire un chocolat chaud.

 

Menus plaisirs d’un Premier Janvier insolite…