Orchidées sauvages

L’herbe a poussé libre au jardin. La coupe viendra plus tard. Pourquoi trucider tout un peuple de pâquerettes ?
 
Autre trait de la munificence vernale, des orchidées sauvages sortent un peu partout, au soleil. Voici l’ophrys araignée, ophrys sphegodes, dont la fécondation, disent les livres, est assurée par les insectes mâles.
 
On croira les livres sur parole. Mais  on se représentera sans peine pourquoi les insectes mâles trouvent du sex-appeal à cette fleur interlope. 

 

L’Ariège abrite une soixantaine d’espèces d’orchidées sauvages, dont certaines sont rares, et à ce titre protégées.  On se gardera donc de les cueillir. On a en revanche tout loisir de les admirer et de les photographier à  destination d’un herbier numérique. En voici quelques-unes, surgies en mai dans notre jardin. Comme le soleil jusqu’ici a manqué, elles commencent tout juste à fleurir.

 

 

 

 

Pour en savoir plus sur les orchidées de notre région : Pyrénées Ariège/Les orchidées d’Ariège

Pour d’autres renseignements sur le suivi scientifique des pelouses à orchidées à Sarnac et à Camon : Association des Naturalistes de l’Ariège/Suivi scientifique des pelouses à orchidées dans le cadre des mesures agri-envir

 

1 réflexion sur « Orchidées sauvages »

Les commentaires sont fermés.