La maison de l’enfance, la muette, la sombre

 

Il y a une belle chambre secrète
Dans notre maison de repos ;
Là, les ombres vertes entrent par la fenêtre ouverte
Sur un jardin de charme, de solitude et d’eau.

Oscar Vladislas de Lubicz Milosz, Cantique du printemps

 

Cf. Esprits Nomades : Oscar Vladislas de Lubicz Milosz (1877-1939), d’un pays d’enfance…

 

1 réflexion sur « La maison de l’enfance, la muette, la sombre »

  1. Martine Rouche

    Tes photos étreignent le coeur. Je n’ai plus ma maison d’enfance ariégeoise, mais j’y reviens par analogie avec la tienne, par des odeurs anciennes qui reviennent en mémoire. Continue ton beau séjour.

Les commentaires sont fermés.