Le macho de l’année… 1207

"En 1207", raconte J. M. Vidal, "le château de Pamiers fut le théâtre d’un tournoi théologique entre légats et docteurs catholiques, d’une part, et ministres des sectes vaudoise et cathare, de l’autre. L’évêque d’Osma, Diego d’Acebes, Saint Dominique, plusieurs abbés y assistèrent. Esclarmonde [de Foix] s’y trouvait, ainsi que Raimon-Roger [comte de Foix, frère d’Esclarmonde]. Mais tandis que le comte se piquait d’impartialité, traitant tantôt les catholiques, tantôt les hérétiques, sa soeur pactisait ouvertement avec ceux-ci. Elle tenta de placer son mot dans la discussion. Mais elle s’attira cette réplique de l’un des théologiens catholiques : "Allez, madame, filez votre quenouille, il ne vous convient pas d’intervenir dans cette dispute" [1]J. M. Vidal, Esclarmonde de Foix dans l’histoire et le roman, éditions Privat, Toulouse, 1911 ; Reprint Lacour/Rediviva, Nîmes, 2001

 

Il n’existe, à ma connaissance, aucun portrait d’Esclarmonde. J’ai donc choisi de reproduire ici le détail d’une enluminure empruntée à une Bible du XIIe siècle (Dijon). Et, pour faire bonne mesure, inspirée par le démon du gab, je joins au portrait de cette femme filant celui d’un homme filant, dit "fou filant", représenté sur une Bible du XIVe siècle (Autun).

 

 

Notes

1 J. M. Vidal, Esclarmonde de Foix dans l’histoire et le roman, éditions Privat, Toulouse, 1911 ; Reprint Lacour/Rediviva, Nîmes, 2001

1 réflexion sur « Le macho de l’année… 1207 »

  1. Martine Rouche

    A deux jours près, tu faisais paraître cet article pour la Journée de la femme … C’eût été encore plus drôle … Et sur la deuxième illustration, le mot  » quidam  » dont on pourrait sortir toute une substantifique moëlle de jeux de mots …
    Il y a un proverbe arabe qui dit  » Parle pourvu que tu files  » …

Les commentaires sont fermés.